Quatre soldats tués dans une attaque dans le Nord du Burkina

Publié le 11 septembre 2020 , 9:05
Mis à jour le: 11 septembre 2020 4:07

Quatre soldats tués dans une attaque dans le Nord du Burkina

Bangui ( République centrafricaine ) – Quatre soldats burkinabè ont été tués et trois blessés dans la nuit de jeudi à vendredi dans une embuscade tendue dans le nord du Burkina Faso, en proie à des attaques jihadistes récurrentes.

“Une patrouille militaire a été attaquée jeudi nuit lors d’une embuscade menée par des individus armés sur l’axe Gaskindé – Djibo (nord). Le bilan est de quatre éléments tués et trois blessés”, a déclaré à l’AFP une source sécuritaire. /////////////.

“Il s’agit des éléments du 14e Régiment interarmées, récemment institué et basé dans la garnison de Djibo”, a précisé une autre source sécuritaire confirmant l’attaque./////////////.

“Les blessés ont été évacués à Djibo et des opérations de ratissage sont toujours en cours dans cette zone”, a ajouté la même source. /////////////.

Ce régiment a été créé le 8 septembre dernier pour lutter contre les jihadistes./////////////.

Le Nord du Burkina Faso est la zone la plus touchée du pays par les exactions jihadistes qui ont fait plus de 1.100 morts et plus d’un million de déplacés internes depuis cinq ans./////////////.

Sous-équipées et mal entraînées, les forces de l’ordre du Burkina, ne parviennent pas à enrayer la spirale de violences jihadistes, malgré l’aide de forces étrangères, notamment de la France, présente dans le Sahel avec 5.100 hommes dans le cadre de l’opération antijihadiste Barkhane./////////////.

Les violences jihadistes, mêlées à des conflits intercommunautaires qui touchent le centre du Sahel, ont fait au total 4.000 morts au Mali, au Niger et au Burkina Faso en 2019, selon l’ONU.

Avec AFP/VOA

{CAPTION}
{CAPTION}

Aucun article à afficher