Prestation de serment à N’Djamena des nouveaux contrôleurs financiers de la CEMAC

Publié le 11 juin 2019 , 5:18
Mis à jour le: 11 juin 2019 5:18
Siège de la CEMAC à Bangui. Crédit photo : Mickael Kossi / CNC.

 

 

Les sept nouveaux membres de la Commission de surveillance du marché financier (COSUMAF) de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEMAC) ont prêté serment, mardi, devant la Cour de justice communautaire siégeant dans la capitale tchadienne N’Djamena.

 

Il s’agit de la nouvelle secrétaire générale et des six nouveaux commissaires qui ont tous une expérience avérée dans la fonction publique ou le monde des finances. Ils ont été nommés par les pays membres de la CEMAC (Cameroun, Congo-Brazzaville, Gabon, Guinée équatoriale, République centrafricaine et Tchad), et ont juré de “défendre et promouvoir en toute indépendance le bon fonctionnement et les intérêts du marché financier régional”.

Autorité de tutelle, de régulation et de contrôle du marché financier, la COSUMAF, dont le siège est à Libreville (Gabon), veille à la protection de l’épargne investie en valeurs mobilières et autres instruments financiers émis dans le cadre d’un appel public à l’épargne, à l’information des investisseurs et au bon fonctionnement du marché de la CEMAC. F

Avec Xinhua