Présidentielle en RDC : Martin Fayulu accuse les autorités d’entraver sa campagne

Le candidat Fayulu

 

 

Présidentielle en RDC : Martin Fayulu accuse les  autorités d’entraver sa campagne

 

 

 

Le candidat de Lamuka par la voix de son directeur de campagne, Pierre Lumbi a accusé le gouvernement de retarder volontairement les autorisations de survols et d’atterrissage des avions venant d’Afrique du Sud et que l’opposant entend utiliser pour le déplacement pour ses équipes de campagnes dans tout le pays. C’était hier au cours d’une conférence de presse à Kinshasa.

Martin Fayulu va lancer sa campagne ce week-end, précisément dimanche à Béni au Nord-Est de la RDC. Pourtant, les avions  qu’il a fait venir d’Afrique du Sud pour assurer le déplacement de lui et son équipe de campagne à travers le pays ne sont pas encore arrivés en RDC.

L’équipe de campagne du candidat de Lamuka qui dit avoir déposé une demande auprès de l’aviation civile lundi indique également n’avoir reçu aucune réponse favorable du domaine.

Du coup, l’équipe du candidat commun de l’opposition accuse le gouvernement de retarder de manière délibérée les autorisations de survols et d’atterrissage de ces appareils. Car le camp de Martin Fayulu fait savoir que ces appareils sont disponibles et prêts à assurer le transport du candidat et de ses équipes le temps de la campagne. Donc que c’est le gouvernement qui fait ombrage.

De son côté, le gouvernement à travers le ministère des transports dément. Le ministre des transports José Makila fait savoir la demande du candidat Martin Fayulu plus est semblable à une importation d’avions pour usage commerciale et non à une simple requête pour autorisation d’atterrissage et de survol.

Par conséquent, José Makila a fait savoir que des techniciens et experts en aviations devront d’abord se rendre en Afrique du Sud pour examiner les avions. Ce n’est qu’ainsi que ces appareils pourront entrer en RDC. Il s’agit là selon le ministre congolais des transports de la procédure à laquelle tous les appareils sont soumis.