Présence massive des éléments rebelles de l’UPC à Kouango.

Publié le 24 septembre 2019 , 4:24
Mis à jour le: 24 septembre 2019 4:24
Le chef rebelle Ali Darassa et ses hommes à Bambari le 16 mars 2019.
Le chef rebelle Ali Darassa et ses hommes à Bambari le 16 mars 2019.

 

 

Bambari (CNC) – depuis quelques jours, l’unité pour la paix en Centrafrique (UPC), une faction rebelle de l’ex-coalition Seleka, dirigée par le sulfureux Ali Darassa ne cesse de renforcer ses positions militaires  dans la  sous-préfecture de Kouango, située dans la préfecture de Ouaka, à 419 kilomètres de Bangui, capitale de la République centrafricaine.

 

Si l’ensemble des opérations tactiques et militaires du chef rebelle Ali Darassa sur le terrain n’est plus un secret pour les autorités de la Ouaka, celles-ci, par contre,  montrent à quel point Ali Darassa n’est pas prêt pour faire la paix, contrairement à ses nombreuses déclarations publiques.

Souvenez-vous, le 23 août dernier, lors de la réunion de concertation entre les parties signataires de l’accord politique pour la paix et réconciliation tenue à Bangui, en présence des nombreux représentants des groupes armés et du Premier ministre, le chef rebelle Ali Darassa, dans sa déclaration, se disait fermement attaché au processus de paix dans le pays. Or, 24 heures plutôt, lors de sa réunion avec le préfet de la Ouaka au village Ngakobo, à une soixantaine de kilomètres de Bambari, ce même Ali Darassa, qui avait du mal à se justifier de la présence massive de ses mercenaires à Bambari, tenait des propos belliqueux, voir confus devant le Préfet.

Pendant que tout le monde le priait comme un petit prince pour qu’il démantèle ses nombreuses barrières illégales dans la Ouaka et le Mbomou,  Ali Darassa vient à nouveau de prouver le contraire à en renforçant militairement ses positions dans plusieurs villes de l’Ouaka.

La dernière en date, c’est la sous-préfecture de Kouango, au Centre-Est de la République centrafricaine, où la présence massive des mercenaires de l’UPC a été signalée depuis quelques jours.

Finalement, que cherche Ali Darassa ? Prépare-t-il la guerre ou la paix ?

 

Affaire à suivre…

 

Copyright2019CNC.