Préavis de grève des employés civils de la Minusca.

Publié le 10 octobre 2019 , 8:51
Mis à jour le: 10 octobre 2019 8:52

 

Bangui (République centrafricaine) —Le syndicat des agents locaux de la mission des Nations unies en République centrafricaine (Minusca) a émis, ce mercredi 9 octobre, un préavis de grève générale de 24 heures à compter de ce vendredi.

 

Selon un agent expatrié de la Minusca, sous couvert de l’anonymat, a annoncé ce jeudi à CNC que plusieurs services d’appui aux opérations de la mission de l’ONU en République centrafricaine, notamment de droit de l’homme, de la finance, de la logistique, de la technologie de l’information et de communication, des ressources humaines et de l’administration en général pourraient être perturbées ce vendredi sur toute l’étendue du territoire national à cause du préavis de grève émis par le syndicat des employés civils locaux.

D’après le bureau du syndicat des employés nationaux de la Minusca, l’objectif de cette cessation temporaire du travail serait de demander à leurs responsables une meilleure condition du travail des employés locaux, souvent la cible facile des attaques des bandits armés, surtout dans des zones occupées par des rebelles.

Une autre source, toujours sous couvert de l’anonymat, a expliqué à CNC que l’assassinat la semaine dernière de l’un de leurs collègues, interprète au bureau de Kaga-Bandoro, serait l’une des raisons qui aurait motivé le syndicat a déclenché cette grève sur le plan national afin de demander à la Minusca plus de protection dans des zones jugées à risque.

Cependant, à Bouar et à Bambari, certains agents locaux parlent de leur mauvais traitement comparativement à leurs collègues expatriés. En ce sens, ils demandent, pour la localité de Bouar, le départ imminent du responsable chargé des employés centrafricains.

D’autre part, une autre source indique à CNC que, dans la majorité des cas, les causes des violences sur les employés civils seraient liées au non-respect des consignes de sécurité émises par le bureau national de l’ONU

 

Affaire à suivre…

 

Copyright2019CNC.