Panique générale dans la ville de Gambo.

Publié le 17 août 2019 , 10:00
Mis à jour le: 17 août 2019 11:47
Patrouille mixte FACA-MINUSCA dans la localité de Bangassou. Crédit photo : Félix Ndoumba, CNC.
Patrouille mixte FACA-MINUSCA dans la localité de Bangassou. Crédit photo : Félix Ndoumba, CNC.

 

 

Gambo (CNC) —La panique générale s’empare de la ville de Gambo après un violent combat opposant un groupe des jeunes locaux et les éleveurs peuls, a constaté sur place un journaliste de Corbeaunews-Centrafrique (CNC.

 

À l’origine, selon des sources sécuritaires locales, une tentative de vol des bœufs appartenant aux éleveurs peuls par un groupe de jeunes de Gambo qui aurait mal tourné à un violent affrontement .

Le combat, qui a duré plusieurs heures, aurait causé de nombreux dégâts, dont un mort du côté des assaillants — braqueurs.

Pendant ce temps, au centre Gambo, c’est la panique générale. Les populations, qui redoutent une possible attaque des Peuls venus nombreux de Pombolo,  se sont mises à courir dans tous les sens pour se mettre à l’abri.

Grâce aux soldats gabonais et Rwandais  de la Minusca, qui ne cessent de patrouiller depuis vendredi dans la ville pour rassurer les populations, le calme semble revenir petit à petit dans la localité de Gambo, située à 70 kilomètres de Bangassou, au sud-est de la République centrafricaine.

La sous-préfecture de Gambo, gérée à distance depuis Bangassou par son sous-préfet, est malheureusement connue dans le monde entier depuis 2017 par sa situation sécuritaire préoccupante avec de multiples attaques menées par les miliciens Anti-Balaka contre les humanitaires et les soldats de la Minusca.

Cependant, après la signature de l’accord de Khartoum le 6 février dernier, de nombreux combattants, y compris ceux de l’ex-coalition Seleka, se sont plongés dans des actes de banditisme sans précédent dans leurs localités respectives.

Il y’a lieu de rappeler que le dimanche 26 novembre 2017, un soldat égyptien de la Minusca avait été abattu et trois autres blessés dans la localité de Gambo alors que leur convoi se dirigeaient vers la commune de Pombolo,  située à 30 kilomètres de Gambo, Sud-Est de la République centrafricaine.

 

Copyright2019CNC.