Ouganda : 8 morts et 15 disparus dans le chavirage d’un bateau

Publié le 21 mai 2019 , 7:12
Mis à jour le: 21 mai 2019 7:12
Figure Des bateaux transportant des réfugiés congolais traversent les eaux du lac Albert à Sebagoro en Ouganda le 15 février 2018
Figure Des bateaux transportant des réfugiés congolais traversent les eaux du lac Albert à Sebagoro en Ouganda le 15 février 2018

 

Au moins huit personnes ont été tuées et 15 autres sont portées disparues et présumées mortes après le chavirage dimanche d’un bateau sur le lac Albert, dans l’ouest de l’Ouganda, alors qu’elles se rendaient à un match de football, a-t-on appris lundi de source policière.

Ces 23 personnes étaient membres ou supporteurs d’une équipe locale de football, a expliqué à l’AFP un porte-parole de la police régionale, Julius Allan Hakiza.

“Pour l’instant, nous avons retrouvé huit corps, cinq femmes et trois hommes. Jusqu’à 15 personnes sont portées disparues et une unité de la Marine est sur place mais nous ne pensons pas trouver de survivants”, a-t-il déclaré.

 

“L’équipe de football et leurs supporteurs allaient de l’embarcadère de Fofo à celui de Runga pour un match de football quand le bateau a chaviré”, a-t-il ajouté.

Selon la police, le mauvais temps et la surcharge du bateau sont à l’origine de l’accident.

Un responsable administratif du village de Fofo, Baker Ogen, a affirmé à l’AFP que “30 personnes sont décédées dans cette tragédie et elles venaient toutes de ma zone”.

“Le bateau était rempli de nos joueurs et supporteurs. Il y avait plus de 60 personnes et 32 ont survécu”, a-t-il ajouté, précisant que six membres de l’équipe dont l’entraîneur avaient été tués.

Les naufrages sont relativement courants sur le lac Albert, que se partagent l’Ouganda et la République démocratique du Congo (RDC).

En mars 2014, le naufrage d’un bateau ramenant des réfugiés congolais d’Ouganda en RDC y avait fait 210 morts et disparus.