Nouvelles tensions entre Washington et Pékin

Publié le 22 juillet 2020 , 7:37
Mis à jour le: 22 juillet 2020 2:37

Nouvelles tensions entre Washington et Pékin

Bangui ( République centrafricaine ) – Le consulat chinois de Houston au Texas a été fermé “afin de protéger la propriété intellectuelle américaine et les informations privées des Américains”. C’est ce qu’a indiqué, mercredi (22.07), la porte-parole du Département d’Etat américain, Morgan Ortagus, sans plus de précisions.

Le consulat chinois de Houston au Texas a été fermé “afin de protéger la propriété intellectuelle américaine et les informations privées des Américains”. C’est ce qu’a indiqué, mercredi (22.07), la porte-parole du Département d’Etat américain, Morgan Ortagus, sans plus de précisions./////////////.

Elle ajoute que “la Convention de Vienne dit que les diplomates doivent respecter les lois et règles du pays hôte et ont le devoir de ne pas s’ingérer dans les affaires internes de cet Etat”. /////////////.

Sans lien apparent, la décision de fermer le consulat de Houston intervient après l’inculpation aux Etats-Unis de deux Chinois mis en cause pour des attaques informatiques contre des entreprises engagées dans la recherche d’un vaccin contre la Covid-19. /////////////.

Condamnations de la Chine /////////////.

La Chine dispose de cinq consulats aux Etats-Unis. Elle indique qu’elle a été forcée par Washington de fermer le consulat de Houston. Ce consulat a été le premier ouvert en 1979, l’année de l’établissement des relations diplomatiques entre Washington et Pékin. /////////////.

Cette décision de l’administration américaine provoque la colère de la Chine. Cette fermeture est “une provocation politique lancée unilatéralement par la partie américaine qui viole gravement le droit international”, a dénoncé un porte-parole de la diplomatie chinoise, Wang Wenbin. Il a ajouté que “la Chine condamne fermement cette action scandaleuse et injustifiée”, tout en menaçant de représailles./////////////.

Les Etats-Unis disposent d’une ambassade à Pékin, de cinq consulats en Chine continentale et d’une représentation à Hong Kong, l’ex-colonie britannique./////////////.

Après l’annonce de la fermeture de son consulat, la Chine a, par ailleurs, mis en garde les étudiants chinois aux Etats-Unis contre les “interrogatoires arbitraires”. /////////////.

Les forces de l’ordre américaines ont aussi intensifié “le harcèlement, la confiscation de biens personnels et les arrestations à l’encontre d’étudiants chinois”, affirme le ministère chinois des Affaires étrangères./////////////.

Tensions exacerbées /////////////.

C’est en marge d’une visite du chef de la diplomatie américaine, Mike Pompeo, à Copenhague au Danemark, que les Etats-Unis ont décidé de fermer le consulat de Houston. La veille de cette visite, alors qu’il était en Grande-Bretagne, M. Pompeo a exhorté le monde à faire front contre la Chine. /////////////.

Les relations entre les deux premières puissances du monde étaient déjà exacerbées sur plusieurs fronts : la situation des droits de l’Homme dans la région du Xinjiang (Nord-Ouest), les accusations d’espionnage et la loi controversée sur la sécurité nationale à Hong Kong. Washington a révoqué le statut commercial préférentiel accordé à Hong Kong, restreint les visas pour les responsables chinois accusés de “remettre en cause” l’autonomie de l’ancienne colonie et arrêté la vente d’équipements de défense sensibles à ce territoire./////////////.

Selon le ministre Mike Pompeo, les Etats-Unis ne vont pas tolérer les violations de la souveraineté américaine et l’intimidation du peuple américain par la Chine. “Tout comme nous n’avons pas toléré les pratiques commerciales injustes, le vol des emplois américains et d’autres comportements flagrants”, ajoute la porte-parole du Département d’Etat américain, Morgan Ortagus. /////////////.

Le consulat devrait être fermé vendredi (24.07). Selon plusieurs médias de Houston, les pompiers avaient été appelés mardi soir au consulat pour des documents qui auraient été brûlés dans la cour du bâtiment. La police de Houston a indiqué sur Twitter que de la fumée avait été observée mais que les forces de l’ordre “n’avaient pas été autorisées à entrer” dans l’enceinte du consulat.

Avec DW français

Aucun article à afficher