Narcisse Yakendé alias Jack Bauer, un général de police impliqué dans des trafics illicites entre Cameroun et Centrafrique.

Publié le 11 mai 2020 , 1:41
Mis à jour le: 11 mai 2020 1:41
Un véhicule stoppé à la barrière de la gendarmerie à Gallo, dans la sous-préfecture de la Nana-Mambéré. Photo CNC / Gervais Lenga.
Un véhicule stoppé à la barrière de la gendarmerie à Gallo, dans la sous-préfecture de la Nana-Mambéré. Photo CNC / Gervais Lenga.

 

Bouar (République centrafricaine) – La décision du gouvernement centrafricain de restreindre drastiquement les trafics routiers entre Béloko et Bangui en raison de la pandémie du nouveau coronavirus n’a pas fait que des mécontents. Certains fonctionnaires de l’État, profitant de cette occasion, utilisent les moyens mis à leur disposition pour y faire de l’argent. C’est le cas du tristement célèbre commissaire de la ville frontalière de Béloko Narcisse Yakendé  alias Jack Bauer, connu pour son comportement violent envers les populations. Comme du jeu, l’homme est devenu à lui seul l’unique commerçant grossiste des bières étrangères à Bouar, mais également transporteur des passagers ente Bouar-Béloko. Comment ?

 

Il y’a quelques mois, à Béloko, ville frontalière de la République centrafricaine avec le Cameroun,  les forces de l’ordre, en particulier les policiers, ont exprimé leur ras-le-bol pour dénoncer leur condition de travail. Ils avaient réclamé plus des moyens, particulièrement des véhicules, nécessaires à leur opérations sur le terrain. Grâce aux appuis des partenaires internationaux, plusieurs commissariats de police, ainsi que des  brigades de la gendarmerie, à Bangui comme en provinces, avaient été équipés des moyens roulants flambants neufs. Mais, là où le bât blesse, ces véhicules motorisés, qui devraient être un outil  à disposition des policiers et gendarmes pour mener à bien leur mission de maintien de l’ordre public, sont devenus malheureusement des biens privés de certains  chefs de police et de la gendarmerie.

Le cas palpable est celui du tristement célèbre général de police  Narcisse Yakendé alias Jack Bauer, commissaire de la ville centrafricaine de Béloko, située à la frontière avec le Cameroun. Ce général de police, qui ne devrait pas logiquement occuper ce poste de chef d’un service en raison de son grade de général, transforme malheureusement le seul et unique véhicule du parc automobile de  son  commissariat à son propre outil de business.

Il ne passe jamais un jour sans que ce véhicule de police, transportant des cartons de bière étrangère, fasse la navette entre Béloko et Bouar en toute tranquillité.

Selon des informations du CNC, le général Narcisse Yakendé alias Jack Bauer, qui dispose par ailleurs un bar-motel à Bouar, à Carnot, mais également à Béloko, n’aurait plus d’options depuis la restriction des circulations sur la RN1 que d’utiliser illégalement le véhicule de son commissariat pour ravitailler ses bar-motels à Bouar et Béloko. Ce qui n’a pas arrangé du tout ses concurrents qui dénoncent cet abus de pratique commerciale.

Toutefois, il est aussi important de souligner que le général Narcisse Yakendé alias Jack Bauer n’est pas le seul dans la police ou  dans la gendarmerie à utiliser leur véhicule de service à des fins privées en toute impunité.

 

Gervais Lenga

Copyright2020CNC.

Aucun article à afficher