Mouvement des ” gilets jaune ” :La France au rythme d’une insurrection, le monde arabe ironise

Un Gilet jaune devant une voiture incenddiée à Paris. CopyrightAFP
Un Gilet jaune devant une voiture incenddiée à Paris. CopyrightAFP

 

Mouvement des ” gilets jaune ” :La France au rythme d’une insurrection, le monde arabe ironise

 

 

 

La grogne social qui sévit actuellement en France fait réagir de nombreux africains, mais aussi ceux du monde arabe qui en appellent à une intervention militaire en France pour faire respecter les droits de l’homme comme Paris l’a souvent fait quand c’est un pays africain.

Voilà bientôt un mois que dure l’insurrection en France. La tension ne faiblie pas malgré quelques mesures d’apaisement. Cette situation très suivit par les pays africains et précisément ceux qui ont connu le printemps arabe qui couler beaucoup d’encre et de salive.

D’aucun estiment que l’Union Africaine devra prendre se responsabilité en envoyant des casques verts pour maintenir la paix. De même les africains estiment sur la toile que les chefs d’Etat africain devraient se préoccuper du printemps français et envoyer une force d’interposition pour protéger leurs ressortissants et emmener le « dictateur » Emmanuel Macron à respecter les droits de l’homme.

En Tunisie où est né le printemps arabe, les internautes raillaient la France donneuse de leçons. Dans la toile, les Tunisiens proposent le savoir faire de leurs policiers à la France comme l’avait fait en son temps Michelle Alliot Marie, à l’époque ministre des Affaires étrangères. C’était la période du printemps arabe en Tunisie où la chef de la diplomatie française de l’époque vantait l’expertise de la police française.

Aujourd’hui, les internautes et Tunisiens suggèrent à leur tour d’envoyer leurs polices sécuriser la France. En Algérie, de nombreux journaux en ligne comme « El Manchar » qui fait dans la satire et l’humour travestissent la déclaration du Général De Gaulle lors de la libération de Paris en 1944. Ainsi  « Paris Outragé, Paris brûlé, Paris Martyrisé, mais Paris liberé » devient « Paris outragé, Paris brûlé, Paris martyrisé mais Paris macronisé ».

Au Liban c’est le même son de cloche. Le quotidien l’Orient-Le Jour parle de l’échec de la démocratie occidentale. Tandis que certains bloggeurs saluent plutôt ce qu’ils appellent désormais « le printemps français ». Et ne manquent pas d’exprimer leur joie de voir la France en insurrection et qui brûle.