Massacre de Bossangoa, l’honorable Martin Ziguelé, Président du MLPC réagit

Publié le 22 juillet 2021 , 7:17
Mis à jour le: 22 juillet 2021 7:17

 

 

Bangui, République centrafricaine, jeudi, 22 juillet 2021 ( Corbeaunews – Centrafrique ). Au lendemain de massacre perpétré par les hommes de Wagner sur les civils à 12 kilomètres de Bossangoa sur l’axe Nana-Bakassa, plusieurs voix commencent à s’élever. Martin Ziguelé, député de la troisième circonscription de Bocaranga, et Président du parti MLPC s’insurge et demande que la justice soit faite pour les victimes.

L'honorable de Bocaranga 3 Martin Ziguelé, Président du parti MLPC, investi candidat à la prochaine présidentielle de 2020. Photo de courtoisie.
L’honorable de Bocaranga 3 Martin Ziguelé, Président du parti MLPC, investi candidat à la prochaine présidentielle de 2020. Photo de courtoisie.

 

“J’apprends avec effarement sur Radio Ndékèluka ce matin que hier mercredi 21 juillet 2021, douze corps de jeunes taxis motos et boubanguérés ont été retrouvés égorgés à 12 kms de Bossangoa sur la route de Nana Bakassa.

Quels qu’en soient les auteurs,  cet acte est inqualifiable et inacceptable en République. La justice doit se saisir en toute urgence de cette affaire qui ne saurait rester impunie.

Je présente mes condoléances et celles de tout le Bureau politique du MLPC aux familles des personnes assassinées.

Il y’a lieu de rappeler que 24 heures après le massacre  de Bossangoa, les autorités du pays pointent du doigt les rebelles de la coalition des patriotes pour le changement (CPC) d’être à l’origine de cet assassinat, mais des différentes sources locales accusent directement les mercenaires de la société Wagner d’avoir organisé ce massacre qui va rester probablement impuni.

 

 

Aucun article à afficher