Markounda, deux blessés gravent dans un échange de tirs entre population et rebelles.

Publié le 11 février 2020 , 9:21
Mis à jour le: 11 février 2020 9:21

Un village proche de la ville de Bossangoa, dans la préfecture de l'Ouham. Copyright2019CNC

 

 

Bossangoa (République centrafricaine ) – deux personnes ont été grièvement blessées, ce lundi 10 février,  dans un échange de tirs entre les populations locales et les combattants rebelles de l’UPC dans les localités de Markounda,  situées à 457 kilomètres de Bangui, au nord-ouest de la République centrafricaine.

 

En effet, depuis quelques mois, le  village Kadanga, situé à 58 kilomètres de la sous-préfecture de Markounda,  dans l’Ouham, est devenu un lieu chimérique où l’on peut s’enrichir rapidement grâce à la découverte récente d’un important gisement de mine d’or.

Or, cette nouvelle découverte, qui devrait donner de l’espoir aux populations locales, crée malheureusement un mouvement massif des combattants rebelles du mouvement patriotique pour la Centrafrique (MPC), et de l’unité pour la paix en Centrafrique (UPC) dans cette localité.

Des dizaines des chantiers d’or sont créer chaque semaine, et les rebelles arrivent par dizaine au village Kadanga, leur nouvel eldorado.  Ce qui a créé une tension entre les rebelles et les populations locales.

Àlire aussi : Découverte d’un gisement d’or à Bossangoa.

Finalement, ce lundi 10 janvier, des échanges des tirs se sont éclatés entre les riverains et les rebelles, faisant de nombreux dégâts. Deux personnes ont également été grièvement touchées.

Pour l’heure, le calme est revenu à Markounda après des pourparlers engagés par les autorités locales.

 

Copyright2020CNC.

Aucun article à afficher