L’UPC du mercenaire Ali Darassa condamne le massacre de Matchika

Publié le 10 octobre 2021 , 7:18
Mis à jour le: 10 octobre 2021 7:18

 

Bangui, République centrafricaine, lundi, 11 octobre 2021 ( Corbeaunews-Centrafrique). Dans un communiqué publié le 9 octobre 2021, l’unité pour la paix en Centrafrique (UPC) du sulfureux mercenaire tchado-nigérien Ali Darassa  condamne avec la dernière rigueur les crimes occasionnés par des individus mal intentionnés, occasionnant   le massacre d’une vingtaine de personnes le 5 octobre dans la localité de Bambari, notamment à 15 kilomètres sur l’axe Alindao, plus précisement au village Matchika. Or, d’après le gouvernement, cette attaque mortelle avait été attribuée aux combattants rebelles de l’UPC qui opère dans la région. Mais pour l’UPC, c’est une nouvelle fois une fausse accusation tendant à le décrédibiliser aux yeux de la communauté internationale et nationale.

Le logo officiel de l'UPC
Le logo officiel de l’UPC

 

COMMUNIQUÉ

L’Unité pour la Paix en Centrafrique (UPC) par la voix de son coordonnateur militaire et chef d’État major, le général d’armée ALI DARASSA MAHAMAT condamne avec la dernière rigueur les crimes occasionnés par des individus mal intentionnés, que nous ignorons les causes et les circonstances qui leurs ont poussé à commettre ces exactions sur la population civile lors de l’accrochage survenu aux abords de la localité de Matchika (axe Alindao, 15km de Bambari) le 05 du mois en cours.

Le mouvement de l’unité pour la paix en Centrafrique(UPC) présente ses sincères condoléances les plus attristées aux familles des victimes de ce crimes odieux et au peuple centrafricain et souhaite bon rétablissement aux blesses.

La coordonnateur militaire et chef d’état-major de l’UPC,le général d’armée Ali DARASSA MAHAMAT s’étonne par ailleurs de ces graves accusations infondées du gouvernement à son encontre, prend à témoin la communauté nationale et internationale et exige qu’une enquête indépendante et transparente soit diligentée pour faire toute la lumière sur ces exactions de plus au bilan humain très lourd. L’UPC est d’ores et déjà prêt à coopérer pour faire éclater la vérité.

Vive la paix, vive la RCA apaisée

Fait à Bokolobo le 09/10/2021

Le Coordonnateur-Militaire Chef d’Etat-maior de l’UPC

 

 

 

 

Aucun article à afficher