l’opposition exige le départ du président de la CENI

Publié le 22 octobre 2019 , 12:37
Mis à jour le: 21 octobre 2019 7:37

Bangui (République centrafricaine) – 21 oct. 2019 20:36

Les réactions sont vives après l’annonce du report des élections législatives initialement prévues pour le 28 décembre.
La Commission électorale nationale et l’Organisation internationale de la francophonie ont annoncé ce lundi 21 octobre le report des élections législatives initialement prévues pour le 28 décembre.
Selon la loi électorale guinéenne, le président Alpha Condé doit convoquer le corps électoral 70 jours avant la date du scrutin – ce qui aurait été le 18 octobre. L’opposition guinéenne a toujours déclaré qu’il était impossible dans un délai de deux mois et demi de régler la question du choix de l’opérateur technique en charge du fichier électoral actualisé. Celui-ci contiendrait plus d’un million d’électeurs suspects.

Avec VOA

<:inline inline:>