Lettre du MLPC autour du constat dont il convient de parler, en réponse à des allégations de toutes natures, car puisées dans les caniveaux.

Publié le 10 avril 2020 , 1:42
Mis à jour le: 10 avril 2020 1:42
Caporal-Chef Achille Désiré Legrand Yamanz - , devant la Cour Criminelle ce mardi 07 janvier 2020 à la Cour d'Appel de Bangui
Monsieur KONZALE-MOGAMBO ENNOCK

 

Bangui (République centrafricaine ) – Que des journalistes (éminents ou pas) veuillent faire des « papiers » sur le climat politique dans le pays est une chose, mais lorsque l’intérêt financier et parfois partisan guide leur sentiment (une câlinothérapie bien rodée)

*l’insulte

*le dénigrement

*la calomnie

*les attaques personnelles souvent infondées

*la caricature via les réseaux sociaux alimente une démarche qui repose entièrement sur une rhétorique outrageuse, et qui ne vise que le discrédit, c’est autant de salissures qui sapent toute perspective de débats de qualité, aussi, faire émerger des solutions viables et pérennes pour le pays, passent hélas au plan accessoire et ne présage rien de bon, si ce n’est « polluer » le climat politique, ce qui ne glorifie personne.

Au MLPC, nous avons toujours reprouvé les calculs électoralistes et donc sordides qui ramènent le débat au ras des pâquerettes ; ces calculs constituent une véritable entorse au respect de la pluralité des opinions, et donc de la pluralité partisane.

Au MLPC, notre préoccupation majeure est de promouvoir une démocratie saine, de haute tenue, expurgée de stupides querelles de clochers, un partisianisme de mauvais aloi, qui méprise les règles simples de courtoisie.

Céder aux vanités de l’ego ne sert qu’à privilégier le conflit (de prestige personnel, conflit finalisé par une compétition dans laquelle l’intérêt du pays est hélas absent). Notre société s ‘étant judiciarisée tous azimuts, l’épisode « SELEKA » a déjà trouvé son épilogue, doit-on le rappeler… La singularité du MLPC, c’est le courant diversitaire que constitue sa parole, une parole qui gêne puisqu’elle vise à déconstruire des stéréotypes surannés pour ramener l’action politique dans son espace véritable : l’espace républicain.

Alors, pour résumer et donner une photographie du MLPC, un rappel condensé va y répondre.

MLPC : parti dont le mode d’action s’articule autour de :

*les valeurs de la république (communes à tous), qui impliquent le RESPECT des acteurs dans l’espace républicain.

*respect de la pluralité des opinions (pour dynamiser le débat démocratique, et favoriser la contradiction sans s’ériger en censeurs).

*la courtoisie, véritable paradigme social hors de toute rhétorique outrageuse,

*l’intérêt suprême du pays qui passe par la proposition d’un programme, véritable, réponse aux attentes du pays : réponse sécuritaire, réponse économique et réponse sociale, (pour n’évoquer que les grands thèmes du moment). Qu’il plaise aux uns et aux autres d’en prendre connaissance et de faire connaissance avec le MLPC dans sa vision de l’avenir où la controverse malsaine n’a pas droit de cité. Pour terminer, je dirai en substance que l’absence de vertu fait prêter le flanc à la vilenie, faute d’idéologie intelligible, d’où la porte ouverte au « bashing », ce qui est malheureusement très navrant et désolant. Notre parti est une force en mouvement, et rien ne peut arrêter la nouvelle marche.

Victoire camarade.

Camarade KONZALE-MOGAMBO ENNOCK, Président sous-fédéral MLPC Toulouse.

Aucun article à afficher