LES TERRORISTES 3R, DES “PIONS” DANS LA GUERRE ASYMÉTRIQUE MENEE CONTRE LA RCA ?

Publié le 27 juillet 2020 , 11:27
Mis à jour le: 27 juillet 2020 11:27

 

 

Bangui, République centrafricaine, 28 juillet 2020 ( Corbeaunews-Centrafrique). La guerre asymétrique ou hybride qui sévit en République Centrafricaine (RCA), commence peu à peu à livrer ses secrets. Cela permet à partir des raisons d’engagement des différents acteurs de cette guerre classer les uns et les autres en tant que “rebelles” ou “terroristes”.

 

Le Général Joseph ZOUNDEKO du RPCR (Rassemblement Patriotique pour le Renouveau de la République Centrafricaine)  disait ceci le 10 Juin 2016 sur Radio Ndéké Luka. Nous sommes prêts à favoriser la réussite du DDRR. Mais à une condition. Traiter les revendications légitimes qui nous ont poussés à prendre les armes. Elles sont quatre et dans l’ordre : la sécurité, les routes, l’éducation et la santé.

Le RPCR et d’autres similaires sont des mouvements citoyens qui se rebellent contre le pouvoir central qui les marginalise.

Les terroristes 3 R (Retour Réclamation Réhabilitation) eux défendent une cause louable certes, celle des Peuls. Mais ils tuent pour cela. C’est du terrorisme. Le terrorisme désigne l’usage de la violence par certaines organisations  politiques  pour atteindre leurs objectifs: faire pression sur l’Etat contraindre une population à l’obéissance, médiatiser une cause, promouvoir une idéologie. Tout ce que font les 3R, l’UPC (Union Pour la Paix en Centrafrique) d’Ali DARASSA, le MPC (Mouvement Patriotique pour la Centrafrique) de Mahamat ALKHATIM et autres. Ils font venir des terroristes de l’étranger. Les Peuls centrafricains souffrent de la même façon que tout le  peuple centrafricain.

Des indices tendent à montrer que les terroristes implantés en RCA sont des sous-traitants des mercenaires non africains.

 

Les terroristes de Sidiki se cachent derrière la cause peule.

Le Mouvement Retour, Réclamation et Réhabilitation (3 R) de Sidiki Abass choisit le Communiqué ou le Communiqué de presse qui est un court document officiel d’information  destiné au public et à diffuser sans modification par les médias.

Son objectif c’est la cause peule : le déplacement massif des éleveurs de cette communauté vers les pays voisins vers le Cameroun, le Tchad et le RDC. Sidiki Abass vise leur retour avec leurs troupeaux, leurs familles, le rétablissement dans leurs droits.

 

Créé en 2015 pour protéger la communauté peule des attaques des ex Anti-Balaka, ce mouvement est aujourd’hui un outil politique et stratégique entre les mains d’une puissance invisible. (G Maloma 3/07/2020, CNC).

 

Sidiki Abass, citoyen camerounais, auto-proclamé général, sévit dans l’Ouham-Pendé dans le Nord-Ouest de la RCA, frontalier avec le Cameroun. Le mouvement est troisième dans la violation des Droits de l’Homme dans le fichier de la MINUSCA. (S Krock 10/02/2017).

Opposant au régime de Yaoundé, il s’est heurté à la résistance de la Brigade d’Intervention Rapide (BIR), il se retranche dans l’Ouest de la RCA pour aménager une base arrière. en 2015.

 

“Après s’être installé dans les Sous-préfectures de Koui et Ngaoundaye, il occupe la Sous-préfecture de Bocaranga, où il a établi son quartier général dans le village Ngaoui, étend sa zone d’influence à Niem-Yéléwa dans la préfecture de la Nana Mambéré” (N Sayo du mouvement RJ en 2017).

 

Le mouvement de Sidiki est-il victimes ?

Le M3R est composé de peuls du Cameroun du Niger et de la RCA. Selon Sidiki, les exactions de ses hommes sont liées aux comportements des Anti Balaka et autres voleurs de bétails contre les campements peuls. Les députés Ziguélé et Dologuélé rejettent ces arguments

Des députés des circonscriptions occupées ont diligenté une mission auprès du M3R. Ils exhortent Sidiki Abass de tenir les autorités informées des incidents survenus pour trouver des solutions pacifiques. Efforts restés vains.

Une situation qui étonne le député M Ziguélé. Pourquoi le M3R qui a signé le processus de Désarmement, démobilisation, Réinsertion et Rapatriement (DDRR) continue-t-il d’occuper des territoires et de terroriser la population civile?

 

Les terroristes 3 R prétendent constater avec amertume que depuis le 14 Mai 2020 des machinations diaboliques dont le but est de ternir son image par des personnes mal intentionnées comme Me Kévin Junior Zackou Wangui qui participe illégalement à l’APPR-RCA

Parmi ceux qui ternissent l’image des terroriste 3 R, Sidiki cite des bandits, des coupeurs de routes ou Zaraguina qui sévissent dans les Nord-Ouest de la RCA : attaques horribles contre des villes et des patrouilles des casques bleus et des FACA.

 

Sidiki rejette ce qu’il appelle “les événements malheureux de Bocaranga” sur l’offensive du contingent rwandais de la Minusca. Par conséquent il demande à cette dernière de faire cesser leur offensive sur Besson. Ce que la Minusca rejette.

 

Annonce unilatérale d’un cessez le feu.

“Le Mouvement 3R par la voix de son de son Président fondateur, le Général Sidiki annonce la cessation des hostilités et invite les garants et facilitateurs de faciliter le dialogue avec le gouvernement pour des solutions idoines dans l’intérêt général” 8/7/2020

 

Après cette rencontre, Sidiki tiendra son engagement, reprendra son service au niveau du gouvernement, reprendra sa participation à la mise en oeuvre d’APPR-RCA si les menaces, les provocations cessent et les garanties de sécurité de ses responsables sont assurées

 

“Toutes ces actions militaires ont créé la panique au sein du groupe de Sidiki Abbas, car les combattants décampent à mesure que les forces conjointes avancent. L’opération va donc se poursuivre jusqu’à l’atteinte des objectifs fixés par les États-Majors des Forces armées centrafricaines et de la Force de la Minusca” indique Charles Bambara, porte-parole intérimaire de la Minusca.

Avec les terroristes il ne faut jamais faire confiance. L’objectif est de les mettre hors d’état de nuire comme la Brigade d’Intervention Rapide du Cameroun l’a fait.

 

Article rédigé et envoyé par : les amis de siloë

Aucun article à afficher