LES MINES ANTIPERSONEL EN RCA, UNE BARBARIE AUX YEUX DU MONDE.

Publié le 7 août 2020 , 12:06
Mis à jour le: 7 août 2020 12:06
Photo d'illustration d'un enfant, première victime de la barbarie humaine au monde
Photo d’illustration d’un enfant, première victime de la barbarie humaine au monde

 

« Encore aujourd’hui, une personne saute sur une mine toutes les deux heures. C’est terrible, mais c’était bien pire il y a une quinzaine d’années, avant l’entrée en vigueur du Traité d’Ottawa. Le 4 avril est la Journée internationale de la sensibilisation au problème des mines et de l’assistance à la lutte anti mines ». Radio Canada (01/0482016). Ce chiffre peut être revu à la hausse compte tenu de l’augmentation des conflits dans le monde ces dernières années.

Sur le continent Africain, au le Sénégal en Casamance – mais aussi en RD Congo et au Tchad, les populations côtoient au quotidien des mines antipersonnel qui ont été enfouies durant les conflits passés ou encore présents. Tampi Dalahi, chef démineur dans le nord du Tchad dit qu’il faut des décennies pour  dépolluer tout le Nord du Tchad (DW du 04/04/2018).

 

Les mines antipersonnel ne font pas partie

De l’histoire militaire centrafricaine.

C’est un des aspects de la guerre asymétrique, hybride que certaines grandes puissances imposent impitoyablement aux Centrafricains depuis plusieurs années pour piller leurs ressources. Avec les mines antipersonnel elles ont  franchi un cap. Ceux qui ont fait rentrer les mercenaires russes (Wagner) RCA en répondront un jour devant la justice.

 

Les mines antipersonnel n’ont  jamais été utilisées en RCA disent des observateurs militaires de ce pays. Elles sont posées par les terroristes des  3R, partenaires des Russes et du gouvernement de la RCA. L’Afrique centrale est en danger, l’opération Barkhane aussi. La Convention sur leur interdiction ou le Traité d’Ottawa date du 18/09/1997.

Les pays qui interviennent dans la crise centrafricaine et qui ne l’ont pas signé ou ratifié sont : la Russie, la Chine et les USA. Quand cette guerre sera terminée il faudra beaucoup  d’argent, et du temps pour dépolluer les zones souillées où ces soit disant amis de la RCA sont en train de semer des mines.

 

Ceux qui ont Posé  ces mines sont des barbares,

Des terroristes, des mercenaires.

Une mine terrestre est une charge explosive conçue et placée de façon à être déclenchée, par l’action involontaire de l’ennemi, au passage des personnes, du bétail (mine antipersonnel) ou des véhicules (mine antichar ou anti véhicule).

Le 15/07/2020 les terroristes des 3R ciblent des casques bleus  de l’ONU. Ils s’exposent d’ors et déjà à des sanctions prévues par des résolutions de l’ONU. Ils ont déjà abattu un hélicoptère de l’ONU à Bouar en Septembre 2019

La Chine, la Russie et les USA qui interviennent sont soupçonnés d’avoir équipé les terroristes des 3 R. Seule une enquête indépendante pourra déterminer l’origine des explosifs. Les coupables seront démasqués de manière irréfutable.

 

Le 30/07/2018 le journal Le Monde Afrique publie que “trois journalistes russes, Kirill Radtchenko, Alexandre Rastorgouïev et Orkhan Djemal sont enlevés et tués par neuf ravisseurs enturbannés” selon M Kazagui.

“Une contre-enquête est également menée par le Centre de gestion des investigations qui avait envoyé les trois journalistes enquêter sur une société russe implantée récemment en RCA (supposée être Wagner) et soupçonnée de mercenariat.” RFI 21/01/2020

Qui a intérêt que les trois journalistes russe ne parlent pas de ce que fait Wagner en RCA? Qui a intérêt à protéger les terroristes des 3 R et à cibler des casques bleus avec des armes sol air et des mines? Il faut une enquête de l’ONU.

Le message que renvoient les terroristes des 3 R et leurs alliés est qu’ils se foutent de la Démocratie et de la République. Ils vont avec leurs mines antipersonel tuer plus de civils que des combattants.

 

« Je présente mes condoléances à la famille du disparu ainsi qu’au peuple rwandais et j’affirme que notre mission dans le nord-ouest de la RCA se poursuivra. Ceux qui ont commis cet acte ignoble seront recherchés, arrêtés et traduits devant la justice » affirme Mankeur Ndiaye, Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies en République centrafricaine et chef de la MINUSCA, la Mission de paix de l’ONU déployée dans le pays.

 

Pour quoi en RCA n’appelle-t-on pas

Des terroristes, des terroristes ?

“Sidi Bi Soulemane alias Sidiki Abbas, un chef de guerre Camerounais, est recherché dans son pays pour terrorisme”. Alors pourquoi en RCA ou dans l’accord mort-né de Khartoum, porté par l’ONU, l’UA, la RCA ne désigne-on pas cet individu de terroriste? Il faut que l’ONU le combatte jusqu’au bout dans le cadre de l’opération en cours. Ce qui n’est pas sûr.

Le danger majeur est la connexion entre le terrorisme sahélien du Nigérien Ali Darassa et le terrorisme d’Afrique centrale de Sidiki, soutenu par Wagner. Ce sera le chaos en Afrique centrale et Barkhane sera en difficulté.

 

Les Centrafricains doivent appliquer leur philosophie de défense avant et pendant la colonisation. Chaque ethnie défendait son espace vitale : Baya, Banda, Nzakara… Ce qui a permis de repousser les esclavagistes arabes venus principalement du Nord, de l’Est et du Nord-Ouest comme aujourd’hui.

 

Dans le contexte actuel, chaque Etat de l’Afrique centrale devrait être autonome en termes de défense nationale. En même temps, et être prêt à intégrer une force supranationale en cas de  menace. La réalité est que certains pays sont « affaiblis » par la Françafrique.

 

La politique africaine de la France en Afrique centrale n’est plus adaptée cela depuis plus d’un siècle. Elle privilégie plus l’option militaire (Tchad gendarme) que l’option politique au sens noble du terme et le développement. Le peuple doit prendre son destin en main, comme le souligne la chancelière allemande. En définitive, la solution à la crise centrafricaine est politique et non militaire. Les prochaines élections en RCA offrent une opportunité à saisir à condition qu’elles soient transparentes. Ce qui n’est pas le cas actuellement.

 

PAR : Les Amis de Siloë Centrafrique

05/08/2020

 

 

 

 

 

 

 

 

Aucun article à afficher