Les Etats-Unis n’ont pas demandé au gouvernement centrafricain la restitution  des véhicules remis aux FACA.

Dotation americaine aux FACA l’année dernière. Copyright2019CNC.

 

 

Bangui (République centrafricaine) – CNC – Maximus Koureichy, commandant américain de liaison avec l’armée centrafricaine, a porté un démenti aux rumeurs distillées et reprises sur les réseaux sociaux, selon lesquelles, les Etats unis auraient demandé au gouvernement centrafricain de leur restituer les 57 véhicules remis aux Forces Armées Centrafricaines l’année dernière. L’officier américain a affirmé que  son pays n’a jamais formulé une telle demande au gouvernement centrafricain.

 

Des rumeurs circulant, ces temps-ci, sur les réseaux sociaux ont indiqué que les Etats Unis auraient demandé au gouvernement de la RCA de restituer les 57 véhicules militaires remis aux FACA l’an dernier.

Pour couper court à cette campagne de désinformation,  le ministère de la défense par la voix de son porte-parole la qualifie, «des fausses informations qui pourraient toutefois impacter sur la coopération Centrafricano-Américaine et les bonnes relations développées  entre nos  deux Etats, surtout dans le domaine de la défense voire de la sécurité ».

Dans un même élan de solidarité, le commandant américain Maximus Koureichy, se réjouit des avancées enregistrées dans la coopération bilatérale entre Washington et Bangui. « C’est de véritables fausses informations qui circulent sur la coopération bilatérale entre nos deux pays et qui n’ont jamais connu une telle ampleur aujourd’hui. D’ailleurs, nous sommes en train de travailler avec le gouvernement pour une autre livraison imminente des véhicules aux FACA en dehors des 57 déjà remis l’année dernière. Pas plus tard qu’hier, nous avons amené le laboratoire anglais contenant deux tonnes de documents mis à disposition des FACA », a fait savoir Maximus Koureichy.

Par la même occasion,  il a réaffirmé l’engagement de son pays aux côtés des FACA à travers l’appui logistique qui sera bientôt disponible, suivi des programmes de bourses qui seront accordés aux éléments des FACA pour des séries de formations spécialisées aux Etats-Unis.

Dans un communiqué de presse rendu public ce mercredi 13 novembre 2019, le gouvernement a, de son côté, formellement démenti ces fake-news, «destinées à alimenter la rumeur publique et à discréditer les autorités des deux pays partenaires ». Dans ce même communiqué, le gouvernement n’a pas hésité de qualifier cette méthode, « de véritable mythomanie alimentée part les auteurs de ces fausses informations ayant perçu d’un mauvais œil, les efforts de reconstruction de l’armée centrafricaine entrepris par le concours des Etats-Unis en matière d’appui logistique ».

Il est à noter que dans ce communiqué signé par le directeur de cabinet du ministère de la défense nationale le colonel Joachim Silla le gouvernement a réitéré,  « la coopération militaire entre les Etats unis et la Centrafrique demeure toujours agissante »,  interpellant ainsi l’opinion nationale et internationale de rester sereines », conclut-il.

Les Etats-Unis sont aujourd’hui l’un des partenaires militaires de la Centrafrique par le renforcement des liens de coopération militaire de capacités des FACA, en octroyant plus de 40 milliards de FCFA d’assistance pour soutenir le secteur de la sécurité et du DDRR. Près de 17 milliards de FCFA ont été fournis pour l’achat de 57 véhicules et de pièces associées afin de former les chauffeurs et mécaniciens aux FACA. En avril 2019, les USA et la Centrafrique ont signé un protocole dénommé  « principes de partenariat des institutions durables, fortes et efficaces à Washington DC en présence du chef de l’Etat, Faustin Archange Touadera, pour renforcer les institutions de sécurité ».

 

Cédric Wa-Gomba

Copyright2019CNC.