Les employées de maison ” traitées comme des esclaves ” au Zimbabwe

Publié le 7 août 2019 , 7:05
Mis à jour le: 12 août 2019 9:18

 

 

Au Zimbabwe, de nombreuses femmes se tournent vers la carrière de domestique.

Une employée de maison au Zimbabwe a déclaré à la BBC que les personnes qui exercent sa profession sont souvent traitées comme des esclaves.

De nombreuses femmes d’Afrique australe se tournent vers le travail domestique en raison de la situation économique difficile du pays.

Le niveau de vie ne s’est pas amélioré sous le président Emmerson Mnangagwa et les prix ont grimpé en flèche en raison de la forte inflation.

Lynette – qui travaille dans la capitale, Harare, et dont le nom a été changé pour protéger son anonymat – a raconté à la radio BBC Focus on Africa ce qu’elle a vécu et ce que c’était que d’être dans cet espace entre employés mais aussi membre de la famille.

Je suis une personne très bavarde, je suis une personne très populaire, j’adore parler. C’est très difficile pour moi quand j’arrive au travail et qu’elle est de mauvaise humeur et que je ne peux pas parler.

Elle a expliqué que parce qu’elle était dans la famille depuis un an et demi, son patron la ” quitte ” maintenant pour faire la majeure partie du travail, mais qu’il effectue des inspections à la fin de la journée pour s’assurer que tout a été fait ” assez bien “.

Elle place des choses sous le canapé ou sous les coussins… quand j’ai fini et qu’elle trouve ces choses et qu’elle t’appelle et te dit : “Tu as nettoyé cette chambre ?” Puis elle dit : “Tu ne l’as pas fait, parce que je les ai placées hier.

Lynette croit que les travailleuses domestiques ne sont pas assez bien payées pour le type de travail qu’elles font.

 

Avec BBC Afrique