L’envoyé de l’ONU appelle à des élections pacifiques en République centrafricaine

Publié le 20 octobre 2020 , 1:47
Mis à jour le: 20 octobre 2020 1:47
une foule d'une dizaine des personnes fuyant des tirs au quartier km5 cherchent à traverser un pontpour se mettre à l'abri
Déplacement des populations du quartier KM5. Crédit photo : Corbeaunews.

 

Bangui, République centrafricaine, mardi, 20 octobre 2020 ( Corbeaunews-Centrafrique). Le principal envoyé de l’ONU pour la République centrafricaine (RCA) a appelé lundi à de nouveaux efforts pour garantir des élections pacifiques dans le pays.

 

Les élections présidentielles et législatives de décembre représentent une occasion unique de capitaliser sur les acquis démocratique des élections de 2015, de consolider l’ordre constitutionnel et de poursuivre le processus de stabilisation du pays, a indiqué au Conseil de sécurité Mankeur Ndiaye, représentant spécial du Secrétaire général de l’ONU pour la RCA et chef de la mission de maintien de la paix de l’ONU dans le pays.

L’Autorité nationale des élections a jusqu’à présent enregistré 1,86 million d’électeurs centrafricains dans les 16 préfectures du pays et dans la diaspora centrafricaine de 13 pays, et le taux d’inscription des femmes a atteint 46 %. La RCA est sur la bonne voie, mais le succès de ces élections dépendra de l’engagement de toutes les parties prenantes et du respect de l’autorité de la Cour constitutionnelle, a déclaré M. Ndiaye.

Il a appelé les acteurs politiques, les médias et les leaders d’opinion à s’abstenir de toute campagne de désinformation et de tout message de stigmatisation.

En collaboration avec l’ensemble de la communauté internationale, la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation en Centrafrique (MINUSCA) est déterminée à faciliter la tenue de ces prochaines élections, a-t-il déclaré.

Il a également demandé à la communauté internationale d’aider à combler le déficit de financement d’environ 17,7 millions de dollars américains qui pèse sur l’organisations des élections centrafricaines, y compris des élections municipales prévues pour 2021.

Les élections municipales seront décisives pour le développement de la gouvernance locale, la restauration effective de l’autorité de l’Etat, le développement de la décentralisation et le rétablissement du contrat social entre l’Etat et les citoyens, a souligné M. Ndiaye.

Vingt mois après la signature de l’Accord politique pour la paix et la réconciliation en RCA entre le gouvernement et 14 groupes armés, des progrès notables continuent à être réalisés, notamment en termes de réforme politique, de restauration de l’autorité de l’Etat et de justice transitionnelle. Cet accord constitue un cadre stratégique qui favorise une meilleure protection de la population, a-t-il déclaré.

“J’appelle les parties prenantes à considérer les prochaines élections comme une opportunité de consolider le processus démocratique et de résoudre politiquement la crise que traverse le pays en trouvant des solutions durables”, a-t-il ajouté.

“Je continuerai à encourager le dialogue politique à travers mes bons offices, afin de soutenir la création d’un environnement propice à la tenue d’élections inclusives, libres, justes, transparentes, crédibles et pacifiques avec l’aide de la communauté internationale (…) et des acteurs centrafricains à Bangui.

Le soutien coordonné et continu des partenaires internationaux aux parties prenantes sera essentiel au succès de ces élections présidentielles et législatives”  a-t-il indiqué.

 

Publié par : french.china.org

Aucun article à afficher