Le Sénégal en finale de la CAN pour la 2ème fois

Publié le 14 juillet 2019 , 4:26
Mis à jour le: 14 juillet 2019 4:26
Le 11 de départ du Sénégal contre la Tunisie
Le 11 de départ du Sénégal contre la Tunisie

 

 

Cela fait 17 ans que la sélection sénégalaise n’avait plus joué une finale de la Coupe d’Afrique des nations.

Les Lions joueront la finale de la 32ème édition contre l’Algérie.

Le Sénégal s’est qualifié au terme d’un scénario à suspense avec intervention de l’assistance vidéo à l’arbitrage (VAR).

 

vendredi, jour de la finale, pour toucher le trophée qu’il chasse depuis sa prise de fonctions en 2015.

Raillés pour leur absence de palmarès, les Lions, soutenus par une nation de plus de 15 millions d’habitants, tiennent enfin une deuxième chance d’inscrire leur nom à la liste des grands d’Afrique. Après l’unique finale perdue en 2002 face au Cameroun.

Le sélectionneur Aliou Cissé, bras en l’air et genoux sur la pelouse à la fin du match, aura sa revanche.

Capitaine de l’équipe défaite il y a 17 ans, il sera sur le banc vendredi pour toucher le trophée qu’il chasse depuis sa prise de fonctions en 2015.

“Notre pays est en finale de la #CAN19 grâce à la combativité et l’esprit de sacrifice dont vous avez fait montre”, a réagi le président sénégalais Macky Sall, à travers le réseau social Twitter.

Les Sénégalais, favoris pour le titre, ont montré un mental conforme à leurs grandes ambitions en sortant vainqueurs d’un match à rebondissements.

Il leur a fallu se relever quand une main de Kalidou Koulibaly a provoqué un penalty pour les Tunisiens. Le gardien Alfred Gomis a arrêté le tir de Ferjani Sassi (75e).

Aussi, il leur a fallu se relever après que Henri Saivet s’est raté dans le même exercice face au gardien tunisien Mouez Hassen (80e), cinq minutes plus tard au terme d’une séquence folle.

 

Il a fallu à la sélection sénégalaise résister à trois minutes sous haute tension, quand l’arbitre éthiopien Bamlak Tessema a consulté la VAR pour la première fois du tournoi, pour une main d’Idrissa Gueye (115e).

Alors que Naïm Sliti était prêt pour tirer, le sifflet éthiopien est revenu sur sa décision initiale d’accorder un penalty.

Comble de ce scénario fou, le héros sénégalais est un Tunisien : Dylan Bronn a libéré les Lions malgré lui, lors de la prolongation, en repoussant dans ses filets une balle très mal dégagée par son gardien (101ème).

 

Avec BBC Afrique