Le personnel de la SOCATEL entre en grève de casserole ce vendredi.

ministère des postes et télécommunications bangui corbeaunews-centrafrique micka
Ministère de poste et télécommunications, Bangui, République centrafricaine. Crédit photo : Mickael Kossi / CNC.

 

 

Bangui (République centrafricaine) – Pour réclamer le paiement des 60 mois d’arriérés de leurs salaires, le syndicat du personnel de la société centrafricaine des télécommunications (SOCATEL) a annoncé ce jeudi 16 janvier une grève générale de casserole à compter de ce vendredi.

 

« Avec de casseroles, venez , nous allons-en offrir un concert devant la primature », a annoncé le SYNATEL (syndicat national des télécommunications) dans son communiqué publié ce mercredi 15 janvier.

Pour le SYNATEL, il ne fait aucun doute, le gouvernement est complètement sourd à leur multiple appel à l’aide.

« après plusieurs tentatives sans succès de négociation, le gouvernement que dirige Firmin Ngrebada ne manifeste aucune volonté à résoudre ce problème», s’alarme Blaise Konzé, secrétaire général du SYNATEL.

Cependant, une source proche du gouvernement, dirigé par Firmin NGRÉBADA,  a indiqué à CNC que le Ministre de poste et télécommunications, Monsieur Gourna Zacko, par ailleurs un ancien de la SOCATEL, avait soumis le dossier au conseil des ministres, mais pour des raisons peu claires, il a été mis en minorité, prétextant que le Gouvernement y travaillera.

Pour rappel, c’est depuis quelques mois que le quotidien du personnel de la société centrafricaine des télécommunications (SOCATEL) est rythmé par des grèves interminables, plongeant au passage l’ancien joyau centrafricain des télécommunications dans le chaos total.

Pour survivre, c’est avec l’argent des loyers des appartements de la SOCATEL Lakouanga qu’une partie du personnel se partage pour joindre les deux bouts

 

Il y’a lieu de noter qu’une  famille d’un personnel, père de neuf enfants, décédé récemment, et qui a été chassé de maison de location au quartier Fouh, est actuellement logée sous un hangar dans la concession de SOCATEL Lakouanga, faute des moyens financiers.

Pendant ce temps, le ministre de tutelle, Monsieur Gourna Zacko s’est fait payer ses arriérés de pension de la Socatel en toute tranquillité, alors que le Directeur général de ladite société se fait transporter par une moto taxi pour se rendre quotidiennement au travail.

Pour le relèvement de la SOCATEL, une source au ministère des Finances a indiqué à CNC qu’il faut injecter plus de 1 milliard de francs CFA.

 

Copyright©2020CNC.