Le meilleur enseignant du monde à la maison blanche

Publié le 18 septembre 2019 , 8:29
Mis à jour le: 18 septembre 2019 3:33

Bangui (République centrafricaine) : 18 sept. 2019 04:28.
Peter Tabichi du Kenya, qui a été nommé meilleur enseignant du monde plus tôt cette année, a rencontré le président américain Donald Trump à la Maison-Blanche.
Frère Tabichi, membre de l’ordre religieux franciscain, a remporté le Prix mondial des enseignants en mars 2019.
Il enseigne les sciences à l’école secondaire Keriko Mixed Day Secondary School dans le comté de Nakuru au Kenya, à 188 km au nord-ouest de la capitale, Nairobi.
Après avoir rencontré le président américain Donald Trump lundi dernier, il a ouvert la session de mardi du Congrès américain par la prière franciscaine pour la paix :
Frère Tabichi a déclaré à la BBC que ses élèves de l’école secondaire mixte de Keriko, où il enseigne les mathématiques et la physique, marchaient de longues distances pour se rendre à l’école et arrivaient souvent affamés.
Il a dit que les 400 apprenants doivent faire face à des classes surchargées et à peu d’enseignants.
Peter Tabichi est prof de maths au Kenya. Il a été élu “meilleur enseignant du monde”
Les enseignements sont assurés par sept enseignants – et une classe compte 60 à 80 élèves.
“Le matin, ils viennent à l’école lorsqu’ils ont faim, de sorte que l’on peut facilement voir que le niveau de concentration est faible”, a-t-il déclaré à BBC Newsday.
“A l’école, nous avons le défi de l’apprentissage devient très important. En tant qu’enseignants, nous essayons parfois autant que possible d’être créatifs pour utiliser ce qui est à notre portée” pour dispenser les cours.
Frère Tabichi donne 80% de son salaire mensuel pour aider les pauvres.
“Je ne fais pas ça tout seul. Nous avons une équipe d’enseignants dévoués. Sur le plan individuel, j’essaie autant que possible de faire ce que je fais avec passion”.
“Ce qui me motive, c’est que j’ai aussi vécu un certain nombre de défis, quand j’étais en pleine adolescent. Je ne veux pas que mes élèves vivent à ce que j’ai vécu.”
Avant de retourner au Kenya, le Frère Tabichi doit également faire une brève déclaration à l’Assemblée générale de l’ONU, qui s’est ouverte à New York.

©BBC Afrique
<:inline inline:>