Le gérant de la station totale Relais Sica activement recherché par la police pour vol aggravé.

Publié le 22 octobre 2019 , 9:03
Mis à jour le: 22 octobre 2019 9:03
Station Total Bangui Relais Sica le 21 octobre 2019. Crédit photo : Anselme Mbata / CopyrightCNC.
Station Total Bangui Relais Sica le 21 octobre 2019. Crédit photo : Anselme Mbata / CopyrightCNC.

 

Bangui (République centrafricaine)| CNC – il s’appelle Cyr KOMBÉ, gérant de la station Total du Relais Sica, porté disparu depuis près d’une semaine, est activement recherché par les forces de l’ordre pour vol aggravé.

 

Selon le commissaire en chef chargé de mener l’enquête sur l’affaire, le suspect aurait profité de ses fonctions pour forcer le coffre-fort et voler une somme de 50 millions de francs CFA appartenant à la société française Total avant de disparaître dans la nature.

Selon la même source, les faits se sont déroulé le samedi dernier vers 22 heures quand le suspect aurait reçu toutes les recettes de la journée faites par ses pompistes.

Monsieur Cyr KOMBE, père de trois enfants, domicilié au quartier Carrière, dans la commune de l’Ombella-Mpoko, est devenu vite le principal suspect dans l’affaire en raison de sa disparition quelques heures après les forfaits.

D’après un employé de la société Total interrogé par CNC, « 48 heures après l’absence remarquée de monsieur Cyr KOMBE sur son lieu de travail au Relais Sica, d’aucuns n’étaient en mesure de le suspecter, mais après plusieurs appels injoignables sur son numéro portable, le doute commençait à apparaître.

Finalement sur l’instruction du Directeur général adjoint, le gérant central et l’Inspecteur se sont rendus à la station Relais Sica pour casser le coffre-fort. Sans surprise, ils ont constaté que celui-ci est vide. Toutes les recettes du week-end sont portées disparues », explique-t-il.

D’après lui, c’est à ce moment que la justice a été saisie dans l’affaire.

Pendant ce temps, sa femme, dans sa déclaration à la police, affirme que son mari ne l’avait pas informé de sa position depuis 48 heures.

Pour l’heure, l’enquête est en cours, et le suspect court toujours. Certains ont même expliqué que le suspect serait se trouve déjà dans un pays voisin de la République centrafricaine.

Affaire à suivre….

 

Copyright2019CNC.

Aucun article à afficher