Le coronavirus, impitoyable avec les Afro-Américains | DW | 14.04.2020

Publié le 14 avril 2020 , 4:23
Mis à jour le: 14 avril 2020 4:34

IMG_1474.jpeg

Le coronavirus, impitoyable avec les Afro-Américains 
Bangui ( République centrafricaine ) – Le Covid-19 affecte tous les Etats-Unis, mais certains Américains sont plus touchés que d’autres. Selon les statistiques officielles, la communauté noire est touchée de manière disproportionnée par le virus.

Les chiffres sont alarmants.

À Chicago, la communauté noire représente 70% des morts du Covid-19 alors qu’elle ne pèse que 30% de la population générale. Dans l’Etat de Louisiane, elle représente 32% de la population, mais 70% des morts. Même chose dans le Michigan, l’Alabama, le Maryland et de nombreux autres Etats américains.

Un phénomène qu’Anthony Fauci, l’expert en chef chargé de lutter contre le virus, a décrit comme “inacceptable” lors d’une conférence de presse à la Maison-Blanche il y a quelques jours.

“Une fois de plus, les Afro-américains souffrent de manière disproportionnée. Ce n’est pas qu’ils sont plus infectés que les autres, mais ils meurent en plus grand nombre à cause de maladies aggravantes comme le diabète, l’hypertension artérielle, l’obésité, l’asthme,C’est ce qui les conduit en soins intensifs et leur donne un taux de mortalité plus élevé”, a-t-il révélé.

Cette situation alarmante se vérifie dans le Sud-Bronx (“South Bronx”), l’un des quartiers les plus pauvres de New York et aussi l’un des plus touchés par le virus. Cette zone du Bronx est traversée par les autoroutes et les camions de livraisons. Polluée et dépourvue de parcs, elle compte un grand nombre d’asthmatiques. Or, l’asthme est l’une des maladies aggravantes qui peuvent rendre le Covid-19 mortel.

Le racisme, facteur aggravant

Depuis des décennies, une large communauté hispanique et afro-américaine a élu domicile dans ce quartier pauvre aux loyers peu élevés. Mais les habitants le paient de leur santé: les habitants du Sud-Bronx sont hospitalisés cinq fois plus pour cause d’asthme que la moyenne nationale.

Mychal Johnson est co-fondateur de South Bronx Unite, une association locale. Il se dit “consterné” par la sur-représentation de la population noire dans les morts du Covid-19, mais pas surpris.

“Notre communauté souffre de racisme économique et environnemental depuis des décennies. Nous vivons dans des logements de mauvaise qualité. L’éducation à la santé, notamment sur la bonne alimentation manque. Ce racisme systémique est responsable de la situation actuelle”, a-t-il indiqué.

Un centre de dépistage du Covid-19 doit ouvrir cette semaine dans le South Bronx ainsi que dans d’autres quartiers défavorisés de New York.

Avec DW français

Aucun article à afficher