le comité exécutif de suivi de l’Accord de paix interdit le mouvement des forces des groupes armés

Publié le 4 octobre 2019 , 2:04
Mis à jour le: 3 octobre 2019 9:19
 

Bangui (République centrafricaine) – 3 oct. 2019 22:04

Le Comité exécutif de suivi de l’Accord politique pour la paix et la réconciliation en République centrafricaine du 6 février (APPR-RCA), a expressément demandé jeudi aux quatorze groupes armés, signateurs dudit accord, “de cesser immédiatement leurs mouvements qui aggravent les tensions sécuritaires”.

 

Dans une note du comité rendue publique ce jeudi, il est rappelé aux signataires qu’ils doivent s’abstenir de “tout mouvement de forces militaires d’une localité à une autre sans autorisation préalable du comité de mise en œuvre préfectoral compétent dans la zone”.
Le comité a demandé à la mission onusienne de stabilisation en Centrafrique MINUSCA de veiller à la cessation des mouvements des forces militaires des groupes armés, conformément à son mandat.
Dans le même temps, le comité a condamné les derniers affrontements dans la ville centrafricaine de Birao, entre les éléments du Mouvement des libérateurs centrafricains pour la justice (MLCJ) et ceux du Front populaire pour la renaissance de la Centrafrique (FPRC). Ces affrontements qui ont poussé plus de 13.000 personnes à se retrouver sur des sites de déplacés internes. F

Avec Xinhua

<:inline inline:></:inline>