La RCA prépare une classe d’élites nationales, Dix élèves nouveaux bacheliers filles et garçons ont été sélectionnés pour une bourse d’excellence.

 

Bangui le 30 novembre 2016.

Par: Fred Krock.  L a RCA prépare une classe d’élites nationales

Dix élèves nouveaux bacheliers filles et garçons, sélectionnés sur la base d’excellence dans cinq préfectures de la République centrafricaine ont bénéficié d’une ‘’Bourse d’Excellence’’ – première édition, c’est l’œuvre de la ‘’Fondation Joséphine Mboli-Goumba’’

 

. Au-delà d’un encouragement et d’égalité de chance à tous les élèves centrafricains, il s’agit d’une nouvelle approche pour préparer une nouvelle classe d’élites nationales à la hauteur des enjeux de reconstruction du pays.
Le problème de baisse de niveau est bien criard en République centrafricaine. Tout le monde en a conscience et en parle au bout des lèvres. La ‘’Fondation Joséphine Mboli-Goumba’’ qui, comme tous, a pris la mesure du défi, n’entend pas rester à la parole, d’où l’initiative de ce géant projet d’octroi de bourses d’excellence aux meilleurs élèves –nouveaux bacheliers. Il s’agit bien là de stimuler les élèves au goût de l’effort à l’école.
Mais bien au-delà, c’est la baisse criarde de niveau dans le système éducatif centrafricain qui est visée, sachant que la dernière crise que la RCA a connue a enfoncé le clou. Car, l’on est passé de la faiblesse du système éducatif à un arrêt total de l’activité scolaire à un moment donné – peut-être encore aujourd’hui dans certaines contrées du pays. L’heure est même grave.
Pour Me Mboli-Goumba, c’est aussi une marque de solidarité que ceux qui ont un peu doivent témoigner envers les démunis.
C’est du moins dans ce contexte que la ‘’Fondation Joséphine Mboli-Goumba’’ a décidé de voler au chevet du système éducatif. Les bourses qui seront désormais octroyées annuellement concernent les meilleurs élèves ayant obtenu leur Baccalauréat avec la bonne moyenne. Toutes les seize préfectures de la RCA sont concernées.
« Il y a dix mois, j’annonçai la création de la Fondation Joséphine MBOLI-GOUMBA, avec pour objectif principal la mise à disposition de bourses à nos frères, sœurs, filles et fils de l’intérieur du pays », a rappelé Me Crépin Mboli-Goumba, Président d’honneur de la fondation. Et de préciser que beaucoup sont des élèves intelligents qui, une fois obtenu le Baccalauréat prennent la clé des champs et chantiers miniers ou de pêches, au lieu d’aller à l’Université – l’unique qui est Bangui, faute de moyens. « Celles et ceux qui, malgré leur intelligence et les efforts consentis pour obtenir le baccalauréat, restent dans leurs terroirs, faute de soutiens à Bangui », a noté Me Mboli-Goumba qui annonce : « aujourd’hui, j’ai le plaisir de vous annoncer la liste des bénéficiaires de la première édition ».
Les heureux boursiers de la première édition
Debat Lorraine Christelle (Vakaga)
Diezene François Modeste (Vakaga)
Baininga Teddy Herbert Steven (Ouham-Pende)
Garoua Micheline (Ouham-Pende)
Gbagamito Séraphin Trésor (Mbomou)
Zosset Samb Suzanne Stella (Mbomou)
Mihidie Aida Amina (Haut-Mbomou)
Kidakongba Valentin (Haut-Mbomou)
Gogo Mallet Ornella Stella (Nana Mambéré)
Kpa Albert Stanislas (Nana Mambéré).
« C’est ma modeste contribution à la cause nationale, transformer la vie de ceux que je ne connais pas, mais qui partagent avec moi le dénominateur commun d’être des compatriotes, surtout, d’être des êtres humains. Mon rêve, c’est d’offrir un jour pour une seule édition 1000 bourses d’études à mes compatriotes. Bon vent », a fait savoir le promoteur de cette initiative, Me Mboli-Goumba.