La Minusca annonce la levée de restriction des mouvements sur l’axe Baboua- Beleko

Publié le 6 août 2019 , 7:54
Mis à jour le: 12 août 2019 9:24
convoir camion Douala Bangui sur le corridor Baboua Beleko en Centrafrique
Convoi Douala-Bangui sur le corridor Beleko-Baboua. Crédit photo : Gervais Lenga / CNC.

 

Bouar (CNC) – Instaurée depuis les opérations conjointes de la MINUSCA – FACA contre les rebelles du FDPC au village ZOUKOUMBO, la restriction des mouvements sur l’axe Baboua-Beleko vient d’être levée, a-t-on appris de source proche de la Minusca.

 

Alors que le vendredi 5 avril dernier, les forces de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en République centrafricaine (MINUSCA), appuyées par les éléments des forces armées centrafricaines (FACA), avaient mené  une opération à Zoukombo, dans la préfecture de la Nana-Mambéré, au nord-ouest de la RCA contre les positions des combattants rebelles du Front Démocratique du Peuple Centrafricain (FDPC) d’Abdoulaye Miskine,  accusés entre autre, d’abus et de violations sur les populations locales, d’ériger des barricades sur la route nationale numéro 1 et à la fin mettre la main sur 11 pick-up appartenant à une compagnie nationale le 3 mars dernier.

Après cette offensive conjointe Minusca-FACA, plusieurs combattants rebelles du FDPC se sont retirés dans le maquis avant de mener des opérations hibou sur l’axe Zoukombo-Beleko, considéré comme l’axe principal du ravitaillement du pays via le Cameroun.

Afin de sécuriser le corridor et tenter de mettre la main sur ces assaillants, la Minusca avait mis en place une restriction visant à contrôler tous les mouvements des personnes susceptibles de créer de désordre dans la région.

Cependant, après la nomination de Monsieur Bagaza, issues du groupe FDPC, comme préfet de la Nana-Mambéré, des démarches ont été entreprises par ce dernier auprès des rebelles pour qu’ils acceptent enfin leur désarmement complet. C’est ce qui a été fait le mois dernier par les forces de la Minusca.

Par ailleurs, une dizaine des combattants rebelles du groupe 3R d’Abbas Sidiki ont été eux aussi désarmés dans la commune de Besson, sous-préfecture de Baboua, non loin de la localité de Zoukombo.

Face à cette nouvelle donne sécuritaire dans le secteur, la Minusca vient d’annoncer la levée de restriction des mouvements sur l’axe Baboua- Beleko

Une nouvelle qui pourrait ravir plus d’un, surtout ceux qui empruntent ce corridor pour leurs affaires, mais ne met pas aussi fin aux scortes de la Minusca.

 

Copyright2019CNC.