Journée internationale de l’aide humanitaire : Qu’en est-il de la Centrafrique ?

Publié le 21 août 2020 , 12:01
Mis à jour le: 21 août 2020 12:01
les déplacés de l'évêché d'Alindao inquiets lors du combat opposant les FACA et les UPC ce jeudi 9 janvier 2020. Crédit photo - CNC.
les déplacés de l’évêché d’Alindao inquiets lors du combat opposant les FACA et les UPC le jeudi 9 janvier 2020. Crédit photo : CNC.

Bangui, République centrafricaine, vendredi 21 août 2020 ( Corbeaunews-Centrafrique ). La journée internationale de l’aide humanitaire se déroule le 19 août comme chaque année depuis plus d’une décennie. C’est en l’honneur des travailleurs qui ont perdu la vie ou ont été blessés en venant en aide à la population dans le  besoin.et ceux qui continuent chaque jour à œuvrer pour les personnes en détresse.

 

Dans le monde chaque année, les conflits obligent de nombreuses personnes à se déplacer, à fuir pour leur sécurité.

Le 2 juillet dernier, des rebelles du Parti du rassemblement de la nation centrafricaine (PRNC) ont attaqué le village de Bornou située à 3km de Ouadda Maïkaga provoquant la mort de 11 civils. Des centaines d’habitation ont été incendiées par les rebelles. De sources concordantes, plus de 400 survivants et habitants ont dû quitter pour se réfugier dans le village d’Aïbado pour fuir les massacres et rechercher de l’aide des humanitaires. Malheureusement, force est de constater que Bornou est un exemple parmi d’autre en RCA où la situation humanitaire reste préoccupante.

La date du 19 aout a été choisie en hommage à un attentat à la bombe perpétré contre le Bureau des Nations Unies à Bagdad en Irak le 19 aout 2003 qui a provoqué la mort de 22 travailleurs humanitaires. En 2019, 125 humanitaires ont été tués lors d’attaques.

L’hommage des travailleurs humanitaires survient quelques jours seulement après le massacre des 8 personnes au Niger parmi eux deux (2) nigériens dont un chauffeur et un guide, les six (6) autres sont des français qui appartiennent à l’ONG Acted. Les assaillants sont arrivés à moto et leurs ont tirés dessus sans raison aucune.

Cette année, la journée commémorative tombe en plein dans la pandémie de la maladie à coronavirus. Rappelons que la république centrafricaine, vivant une crise depuis 2013, est soutenue par de nombreuses ONG qui l’aide dans divers domaines. Ces derniers mois l’aide s’est concentrée autour de la lutte contre le Covid-19 avec des distributions de masques de nez, de savons et de seaux, des sensibilisations sur les mesures barrières. Les ONG soutiennent les centrafricains au travers des projets d’accès à l’eau potable, à un soutien agricole, à l’éducation, à la protection des personnes les plus vulnérables. Présentement 2,3 millions de centrafricains sont menacés d’insécurité alimentaire. Les centrafricains se nourrissent du secret espoir de nager de leurs propres nageoires et de voir la nécessité des aides diminuer.

 

Adama Bria

Copyright2020CNC

Aucun article à afficher