Homicide conjugal à Grimari, un homme aurait assassiné sa femme et disparaît.

Illustration du village Kiné, situé à 18 kilomètres de Sibut sur l'axe Dékoua le 22 juillet 2018. Crédit photo : Corbeaunews-Centrafrique.
Illustration du village Kiné, situé à 18 kilomètres de Sibut sur l’axe Dékoua le 22 juillet 2018. Crédit photo : Corbeaunews-Centrafrique.

 

 

Grimari (République centrafricaine) – Le suspect, un homme d’une trentaine d’années, activement recherché pour le meurtre au premier degré de sa femme il y’a quelques jours au village Galamango, situé à 30 kilomètres de Grimari sur l’axe Bakala, vient malheureusement d’assassiner l’adjoint au chef de son village, et la panique s’empare de la localité.

 

Le suspect, selon les autorités locales, aurait agi sous le coup de la jalousie en tuant sa propre femme à coups de machette quelques heures avant le réveillon de la Saint-Sylvestre.

Après avoir commis le forfait, l’homme disparaît dans la nature, mais la nouvelle s’empare très vite du village quelques minutes après la découverte du corps sans vie de la victime.

Stupéfaits, le chef du village et les jeunes se sont lancés en vain à sa poursuite afin de le remettre à la justice de son pays.

Malheureusement, le jeudi 09 janvier 2020, il a encore frappé, en tuant le Capita de son village. Depuis lors, c’est la panique générale. Les gens ont peur de se rendre aux champs et à la chasse.

Alors, la question que tout le monde se la pose est de savoir si le suspect va tenir encore quelques jours dans sa cavale.

 

Copyright©2020CNC.