Flash info : un incendie suspect ravage le lycée moderne de Ndélé.

Les élèves dans la cour de l'école prefectorale Yidjama à Bria. Photo CNC / Moïse Banafio.
Image d’illustration des élèves dans la cour de l’école prefectorale Yidjama à Bria. Photo CNC / Moïse Banafio.

 

Ndélé (République centrafricaine ) – Le bâtiment a pris feu ce vendredi aux environs de 10 heures et se poursuit en ce moment. Les enquêtes sont en cours, et tous les regards se tournent désormais vers les groupes armés, particulièrement le RPRC (Rassemblement patriotique pour le renouveau de la Centrafrique ), représenté par Gotron Djono Abba dans le gouvernement.

 

Personne ne s’attendait à cela, même les pires ennemis de la République centrafricaine. On peut faire la guerre, mais le minimum est de préserver l’avenir des jeunes à travers les établissements scolaires publics comme privés, selon Marc, un enseignant de Français au lycée moderne de Ndélé.

Justement, ce vendredi 27 mars, aux environs de 10 heures du matin, un incendie, probablement d’origine criminelle,  a pris naissance derrière le bâtiment administratif avant de s’étendre dans d’autres salles de classe, selon les témoins de la scène qui ont confirmé à CNC d’avoir vu des hommes non identifiés prendre fuite quelques secondes après le feu.

Pour un officier du FPRC interrogé par CNC, cet incendie est sans doute d’origine criminelle, et ça ne peut être que les combattants du RPRC qui seraient les commanditaires.

Une version largement partagée dans la ville par les populations locales qui soupçonnent les groupes armés, particulièrement le RPRC et le MLCJ d’être derrière cet incendie.

Cependant, le FPRC dit avoir ouvrir une enquête, tandis que la Minusca, la mission des  unies en République centrafricaine, quant à elle, n’a pas encore réagit.

Affaire à suivre.

 

Moïse Banafio

Envoyé spécial du CNC à Ndélé

Copyright2020CNC.