Flash info : retour à Bangui de l’ancien président de la transition Michel Am-Nondokro DJOTODIA.

L'ancien Président François Bozizé (2003-2013) à gauche, Président Touadera (depuis 2016) au milieu et Michel Djotodia (2013-2014) à droite. Montage : Corbeaunews-centrafrique, le 28 décembre 2019.
L’ancien Président François Bozizé (2003-2013) à gauche, Président Touadera (depuis 2016) au milieu et Michel Djotodia (2013-2014) à droite. Montage : Corbeaunews-centrafrique, le 28 décembre 2019.

 

Bangui (République centrafricaine) – L’ancien chef rebelle, l’ex-chef d’État de transition viennent de rentrer à Bangui à bord de l’avion de la compagnie Royal Air Maroc en provenance de Casablanca via Douala ce samedi 10 janvier vers 8 heures du matin.

 

Accueilli à sa descente d’avion par le ministre de la Sécurité publique, le général de brigade Henri Wanzet Linguissara, et d’autres personnalités politiques centrafricaines, l’ex-chef d’État de transition Michel Am-Nondokro DJOTODIA est bel et bien de retour dans son pays six ans après son départ en exil au Bénin.

Dans une correspondance adressée au chef de l’État Faustin Archange TOUADERA en date du 28 décembre 2019,  l’ancien chef de l’État de transition, Michel Am-Nondokro DJOTODIA a annoncé son retour imminent au pays, quelques jours après celui de son prédécesseur le général François Bozizé qui a eu lieu le 15 décembre. Finalement, l’homme a tenu sa parole et rentre officiellement au pays, contrairement à l’ancien président de la République François Bozizé qui était rentré clandestinement, faute de passeports.

Pour l’heure, on ignore où l’ex-chef rebelle va résider à Bangui, mais tout porte à croire qu’une résidence avait été préparée par son entourage derrière le ministère des Finances au centre-ville de Bangui.

Il y’a lieu de rappeler que le vendredi 10 janvier 2014, Michel Am-Nondokro DJOTODIA, Président par intérim de la République centrafricaine , et son Premier ministre Maitre Nicolas Tiangaye ont annoncé leur démission dans un communiqué après des tractation enclenchée par les dirigeants d’Afrique centrale, réunis pour un sommet extraordinaire à N’Djamena (Tchad), d’écarter le couple exécutif centrafricain pour faciliter une sortie de crise dans le pays.

 

CopyrighT2020cnc.