Diplomatie, la République centrafricaine renouvelle son attachement à la chine populaire au détriment de l’île de Taiwan.

Publié le 16 avril 2020 , 5:48
Mis à jour le: 16 avril 2020 5:58
De gauche à droite, la ministre centrafricaine des affaires étrangères et des centrafricains de l'étranger, le premier ministre Firmin Ngrébada. Images combinée par CNC le 20 janvier 2020.
De gauche à droite, la ministre centrafricaine des affaires étrangères et des centrafricains de l’étranger, le premier ministre Firmin Ngrébada. Images combinée par CNC le 20 janvier 2020.

 

Bangui (CNC) – La République centrafricaine, à travers son ministère des affaires étrangères, vient de renouveler son attachement diplomatique à la République populaire de Chine, au détriment de la République de Chine Taiwan. Cette dernière n’est plus reconnue que par 16 États dans le monde.

 

La position du gouvernement centrafricain vis-à-vis de la Chine populaire, et de la Chine Taiwan a été exprimée dans un communiqué de presse  du ministère des Affaires étrangères, signé par son chef de département, madame Sylvie Baïpou TEMON.

« Le samedi 11 janvier 2020, le Gouvernement centrafricain a appris par voie de presse, la tenue d’élections locales dans la région de Taiwan, Chine.

Quelle que soit l’évolution de la situation politique sur ITIe de Taiwan, cela n’altère en aucun cas, le fait consacré par l’histoire et le droit que Taiwan fait partie intégrante de la Chine, et que la partie continentale et Taiwan appartiennent à la même et unique Chine », a annoncé le gouvernement centrafricain, avant de renouveler son attachement au « Principe d’une seule Chine  et que le Gouvernement de la République Populaire de Chine reste le Gouvernement légal représentant toute la Chine, Taiwan étant partie intégrante du territoire chinois ».

Pour le gouvernement centrafricain, le «Consensus de 1992 » ainsi que la grande cause de la réunification de la Chine restent son principal  créneau diplomatique vis-à-vis des deux Chines.

Il y’ a lieu de noter que la République populaire de Chine considère toujours la République de Chine Taiwan, peuplée d’environ 23 millions d’habitants, comme l’une de ses provinces, et ce pays n’est pas reconnu en tant qu’État indépendant par l’ONU.

Depuis une résolution de 1971, les Nations unies reconnaissent la République populaire de Chine comme le représentant légal du pays en son sein.

Pour des nombreux diplomates africains, Avec sa force de frappe financière, Pékin fait tout pour isoler Taïwan qui ne peut plus rivaliser comme dans les années 1980 ou 1990.

 

Gisèle MOLOMA

Copyright2020CNC.

Aucun article à afficher