Dialogue politique Centrafrique-France : communiqué conjoint du ministère centrafricain des Affaires étrangères et de l’ambassade de France en Centrafrique

drapeau de la france

Dialogue politique Centrafrique-France : communiqué conjoint du ministère centrafricain des Affaires étrangères et de l’ambassade de France en Centrafrique

 

A l’occasion de la visite en Centrafrique de M. Rémi Maréchaux, directeur d’Afrique du ministère français des Affaires étrangères, un dialogue politique

s’est tenu ce jour au ministère des Affaires étrangères et des Centrafricains de l’Etranger. Il s’agit de la première rencontre de ce type.

Voici le communiqué conjoint du ministère centrafricain des Affaires étrangères et de l’ambassade de France en Centrafrique à l’issue de cette rencontre.

 

Dialogue politique Centrafrique-France

 

COMMUNIQUÉ CONJOINT

 

Bangui, le 26 novembre 2019

 

La ministre centrafricaine des Affaires étrangères et des Centrafricains de l’Etranger, Mme Sylvie BaipoTemon, et le directeur d’Afrique et de l’Océan indien du ministère français de l’Europe et des Affaires étrangères, M. Rémi Maréchaux, ont tenu aujourd’hui un dialogue politique.

Ce dialogue constitue un nouveau cadre d’échange entre la République centrafricaine et la France. Il fait suite à une année riche en contacts entre les deux partenaires, avec la visite en Centrafrique du ministre français de l’Europe et des Affaires étrangères Jean-Yves le Drian en novembre 2018, celles de la ministre française des Armées Florence Parly en décembre 2018 puis juillet 2019, et la rencontre à Paris entre les présidents Faustin-Archange Touadera et Emmanuel Macron en septembre dernier.

Ce dialogue a permis de rappeler l’intensité du partenariat qui unit les deux pays et de confirmer leur volonté d’approfondir cette coopération dans l’ensemble des domaines.

La France a rappelé son soutien entier aux autorités centrafricaines pour la mise en œuvre de l’Accord politique pour la paix et la réconciliation du 6 février 2019. Elle a salué les progrès accomplis dans les processus de désarmement des groupes armés et de réforme du secteur de la sécurité. Rappelant l’importance de leur partenariat de défense et de sécurité, les deux Etats ont confirmé leur volonté de travailler ensemble, en étroite coordination avec leurs partenaires, pour répondre aux défis qui persistent pour la restauration de l’autorité de l’Etat sur l’ensemble du territoire centrafricain.

Dans le cadre de sa contribution à la restauration de l’autorité de l’Etat sur l’ensemble du territoire centrafricain, la République centrafricaine a fait a appel à la France pour un soutien à son plaidoyer, auprès du Conseil de Sécurité des Nations Unies, pour la levée totale de l’embargo sur les armes

La France a confirmé qu’elle soutiendrait l’Etat centrafricain pour organiser les élections de 2020-2021 dans le cadre constitutionnel et selon le calendrier prévu.

La République centrafricaine a rappelé sa ferme volonté au respect des échéances électorales afin de garantir et conserver l’ancrage démocratique

Les deux partenaires sont convenus de renforcer leur dialogue pour coordonner les programmes de coopération mis en œuvre et en préparation, notamment :

  • Le programme Tamboula, qui forme 200 hauts fonctionnaires centrafricains et appuie leurs projets de modernisation de l’administration ;
  • Le développement des capacités de formation d’enseignants en Centrafrique ;
  • La formation des pompiers de la Protection civile ;
  • Le renforcement de la sûreté de l’aéroport de
  • Les projets de l’Agence française de développement (AFD) : sécurisation de l’aéroport de Bangui, réhabilitation de l’avenue Idriss Deby, rénovation de la centrale hydroélectrique de Boali, projet national de l’éducation, appui à l’apprentissage.

Par ailleurs, les deux partenaires sont également convenus de :

la nécessité de procéder à la revue des accords bilatéraux ;

  • La poursuite des travaux pour la définition d’un cadre de suivi de ce partenariat pour le rendre plus efficace, à travers des consultations politiques régulières ;

A l’issue du dialogue, deux conventions ont été signées entre l’Etat centrafricain et l’AFD :

  • L’apport de 10 millions d’euros d’aide budgétaire pour soutenir le fonctionnement de l’Etat centrafricain pour l’année 2019.
  • Un projet de gestion des inondations qui permettra une meilleure gestion des eaux pluviales dans les 1er et 2e arrondissements de

A cette occasion, la France a annoncé l’octroi de 118000 euros d’aide d’urgence pour les victimes des récentes inondations.