Deux frères jumeaux brûlés vifs: 18 interpellations dans le sud-ouest

Publié le 10 août 2020 , 10:14
Mis à jour le: 10 août 2020 5:15

Deux frères jumeaux brûlés vifs: 18 interpellations dans le sud-ouest

Bangui ( République centrafricaine ) – “Dix-huit présumés auteurs de meurtres sont aux arrêts et seront jugés”, a déclaré à la presse Édouard Samba, ministre provincial de la Justice du Kongo-central (sud-ouest).

Une centaine de morts dans les violences oubliées du Tanganyika /////////////.

“Il faut que justice soit faite pour nos deux frères. Ils n’étaient pas des voleurs, ni des inciviques”, a déclaré à l’AFP Salvador Munku, frère des défunts./////////////.

Selon lui, les deux hommes ont été “enterrés dans une fosse commune à Kinzau Mvuete, sans cercueil ni linceul. Nous sollicitons une autorisation d’exhumation pour un enterrement digne”./////////////.

Âgés de 28 ans, les deux victimes étaient des rappeurs connus dans la région. /////////////.

Localité enclavée, Kinzau Mvuete est située à 60 km à l’ouest de Matadi, chef-lieu de la province du Kongo-central (sud-ouest). Des vols de motos et des braquages sont régulièrement rapportés dans cette localité agricole./////////////.

Sur les réseaux sociaux, des internautes ont dénoncé un crime xénophobe en raison de l’appartenance des victimes à la communauté Luba (celle du président Félix Tshisekedi), dans la région du Kasaï (centre)./////////////.

“L’association des notables du Kongo-central condamne cet acte”, a déclaré à l’AFP l’un de ses porte-parole, Charlie Mingiedi, a assurant que “les deux frères jumeaux n’ont pas été tués à cause de leur appartenance Luba”.

Avec AFP/VOA

{CAPTION}
{CAPTION}

Aucun article à afficher