Deux conducteurs de taxi-moto agressés par des hommes armés vers Kaga-Bandoro

Publié le 8 novembre 2019 , 1:21
Mis à jour le: 8 novembre 2019 2:06
Des combattants de la Seleka pour illustration…

 

Kaga-Bandoro (République centrafricaine)- CNC – en provenance de Bangui, deux conducteurs de taxi-moto ont été attaqués et blessés par balles par des hommes armés embusqués entre Ngou-Vota et Yagarandji, en allant vers Kaga-Bandoro. Ils ont été évacués à l’hôpital préfectoral par les Casques bleus pakistanais pour recevoir des soins intensifs.

 

Selon les habitants de Kaga-Bandoro contactés par la rédaction du CNC, le banditisme a atteint un niveau critique dans la région en raison de la présence des hommes en armes qui y pullulent. Et les hommes du MPC d’Alkhatim sont les plus doigtés dans ces actes criminels.

Les deux conducteurs de moto  revenaient de Bangui portant quelques marchandises. Ils ont été attaqués par trois hommes armés au niveau de Ngou-Vota très tôt le matin ce vendredi 8 novembre aux environs de 6 heures. « À l’improviste, des tireurs embusqués leur sont tombés dessus. Le premier a reçu de balles dans les pieds et a perdu son orteil droit et l’autre a été pris en otage par ces hommes. Il s’agit d’un cas de braquage », a ainsi témoigné un parent des victimes au CNC, joint tôt ce matin par téléphone.

Alertés, les responsables des conducteurs des taxis-motos de Kaga-Bandoro ont informé la MINUSCA qui, aussitôt, a dépêché les troupes pakistanaises sur les lieux pour aller libérer les otages, a indiqué un responsable des conducteurs de motos de Kaga-Bandoro.

« Les Casques bleus ont réussi à libérer les otages des mains de ces hommes et d’autres personnes ont été aussi délivrées grâce à cette intervention. Au total 5 personnes sont libérées des mains des ravisseurs », a précisé le même responsable, avant d’ajouter que, «  nous les avons conduits à l’hôpital préfectoral pour des soins, mais nous déplorons cette situation. Chaque jour, nous sommes victimes de ce genre de banditisme et nous ne comprenons pas », déplore-t-il.

La région de Kaga-Bandoro fait face depuis quelques mois à une recrudescence des cas des banditismes, d’agressions de viols imputés aux hommes en armes qui écument cette partie de la Centrafrique.

 

 

Copyright2019CNC.