Deux combattants de l’UPC interpellés par les FACA à Alindao seront transférés à Bangui.

les combattants de l'UPC dans un camp à Alindao
Les combattants de l’UPC dans un camp à Alindao, au centre-Est de la République centrafricaine

 

Bambari (République centrafricaine) – CNC – deux combattants rebelles de l’UPC, interpellé par les forces de défense jeudi à Alindao, seront transférés à Bangui, selon une source sécuritaire locale.

 

D’après la même source, les deux combattants interpellés seraient à l’origine de la colère de leurs compagnons d’armes de l’UPC qui auraient attaqué en premier les positions des soldats FACA à Alindao jeudi.

D’après des informations recoupées sur place, dans la journée du jeudi, trois combattants de l’UPC, étant intervenus dans le camp des déplacés de l’église Elim, situé non loin du quartier général de l’UPC  à Alindao pour interpeller un individu, ont été neutralisés par les déplacés qui se sont catégoriquement opposés à leur présence dans le camp qui est par ailleurs interdit aux groupes armés.

Parmi les trois combattants neutralisés, un est parvenu à s’échapper, tandis que les deux autres ont été remis aux soldats FACA installés dans la ville.

Informés de la nouvelle, les autres combattants de l’UPC sont intervenus pour sommer les soldats FACA de libérer sans condition et sans délai leurs collègues interpellés. Devant le refus des FACA d’obtempérer, les Seleka ont attaqué leur position durant plusieurs heures.

Les soldats gabonais de la Minusca, qui sont intervenus dans le combat, ont réussi à faire replier les Seleka qui promettent de revenir.

Cependant, les deux suspects interpellés, selon une source sécuritaire, seront transférés à Bangui pour une éventuelle enquête judiciaire.

 

Affaire à suivre.

 

Copyright2019CNC.