des ressortissants chinois interpellés avec 140 millions de Fcfa de lingot d’or

Publié le 12 février 2021 , 8:52
Mis à jour le: 12 février 2021 3:52

Contrebande : des ressortissants chinois interpellés avec 140 millions de Fcfa de lingot d’or

Bangui ( République centrafricaine ) – Les prises s’enchaînent pour les douanes camerounaises. La prouesse émane du Bureau principal des douanes hors classe de Garoua Boulai. Ce poste douane placé sous le commandement de Médard Feko, Chef de Bureau, a intercepté un important stock d’or illicite: 8 lingots au total: «une saisie exceptionnelle», d’après le Chef de Bureau principal. C’est lors d’une fouille minutieuse de bagages que la curieuse cargaison a été découverte. Transportée par un opérateur économique de nationalité chinoise, réfugié au Cameroun et en provenance de la République centrafricaine. Les faits rendus publics seulement ce 10 février 2021 par les douanes camerounaises, se sont déroulés en réalité le 28 janvier 2021. D’après les responsables des douanes camerounaises de Garoua Boulai, le stock de lingot d’or saisi est approximativement évalué à 140 millions de FCFA.

De mémoire de saisies douanières, la prise de Garoua Boulai n’est pas inédite. Le 3 août 2019, une importante cargaison en provenance, une fois de plus, de la Région de l’Est, avait été stoppée net par les douanes camerounaises à l’aéroport international de Douala. Alors que ses détenteurs s’apprêtaient à prendre la destination de la Chine et des Emirats Arabes Unis, munis de la cargaison évaluée à 1,5 milliard de FCFA. 60 kilogrammes d’or au total. L’affaire avait provoqué un quasi-incident diplomatique entre le Cameroun et l’Éthiopie, dont la compagnie aérienne, Éthiopian Airlines, était impliquée. Il aura fallu un grand sens de la négociation de S.E Michael Muguleta Zewdie, l’Ambassadeur d’Éthiopie au Cameroun avec résidence à Abidjan, ainsi qu’une pondération diplomatique du ministre des Finances Louis Paul Motaze pour faire retomber la tension. 20,266 kilogrammes d’or de contrebande avaient par la suite été interceptés à l’aéroport international de Douala, le 27 octobre 2020. Soit 38 lingots d’une valeur de plus de 650 millions de FCFA. De sources douanières, la suite de la procédure prévoit soit le paiement de 10% de la valeur du colis, le pourcentage compromis ou une pénalité au Trésor public camerounais. Mais le stock d’or peut être également confisqué provisoirement pour besoin d’enquêtes ou rétrocédé à la Rca, ajoute une source. /////////////.

A la faveur de la crise en République centrafricaine, plusieurs centaines de réfugiés en provenance de ce pays voisin du Cameroun ont franchi les villes de Garoua Boulai, Kentzou ou Mbaiboum. Dont des opérateurs économiques chinois. Dans le même ordre, la Brigade mobile de Bonaberi, dans l’Arrondissement de Douala 4ème, a procédé ce 11 février 2021 à la saisie de 114 casiers de produits Guinness de contrebande en provenance du Nigeria. «La cargaison n’était couverte par aucun document de douane», apprendra-t-on d’un responsable de cette unité douanière. En 2020, dans le cadre de l’opération Halte au commerce illicite (Halcomi), les douanes camerounaises ont saisi des marchandises de contrebande d’une valeur de 10 milliards de FCFA. La contrebande et le trafic illicite de marchandises font perdre annuellement, indiquent les douanes camerounaises, plus de 200 milliards de FCFA. Le Nigeria demeure le principal point de départ de la contrebande et du commerce illicite, alors que la ville de Douala constitue la plaque tournante commerciale de ces produits: pièces d’étoffe, vins et spiritueux, explosifs, drogues, véhicules, téléphones portables, écailles de pangolin, huiles végétales, carburant frelaté etc….

— Fin de l’article —

{CAPTION}
{CAPTION}

Aucun article à afficher