Dernière minute : arrivé à Bangui du chef rebelle Abdoulaye Hissen.

Publié le 23 avril 2020 , 12:10
Mis à jour le: 23 avril 2020 12:10
c
Bangui (République centrafricaine ) – La menace d’une large contamination au coronavirus à Bangui inquiète sérieusement les Centrafricains depuis  une semaine. Après les membres du cabinet du chef de l’État et du gouvernement, c’est le tour des agents aéroportuaires de la capitale d’être convoqués pour un test généralisé au Covid-19 à l’Institut Pasteur de Bangui. Comment le pays va-t-il s’en sortir ?

 

Bangui (République centrafricaine ) – Le chef rebelle Abdoulaye Hissen Ramadan, patron du CNDS (conseil national de défense et de sécurité ) vient d’arriver à l’aéroport international de Bangui Mpoko, ce jeudi 23 avril, à bord d’un avion de la Minusca en provenance de Ndélé. Logé dans un endroit discret, le chef rebelle rencontrera dans les prochaines heures les autorités du pays et de la Minusca.

 

C’est dans le cadre des pourparlers engagés par les autorités du pays, appuyés par la Minusca,  avec les différents groupes armés rivaux qui se sont affrontés violemment il y’a quelques semaines à Ndélé, dans la préfecture de Bamingui-Bangoran  que le chef rebelle Abdoulaye Hissen, Président du CNDS ( Conseil national de défense ), un organe  de défense des trois principaux groupes armés issus de l’ex-coalition Seleka, est arrivé à Bangui sur invitation du Premier ministre Firmin NGRÉBADA.

Accompagné du sultan de Ndélé, mais également de ses gardes du corps que le chef rebelle Abdoulaye Hissen est arrivé à l’aéroport international de Bangui Mpoko cet après midi du jeudi 23 avril 2020.

Logée discrètement dans la capitale, la délégation du FPRC conduit par Abdoulaye Hissen rencontrera le Premier ministre Firmin NGRÉBADA ainsi que d’autres personnalités de la Minusca en vue de discuter d’un éventuel cessez-le-feu dans le Bamingui-Bangoran, particulièrement à Ndélé.

Cependant, du côté du RPRC (Rassemblement patriotique pour le renouveau de la Centrafrique ) et de ses alliés, le rendez-vous avait été fixé ce jeudi 23 avril à 10 kilomètres de Ndélé avec la Minusca pour permettre aux blindés d’aller récupérer leurs représentants. Mais en arrivant sur place, aucun rebelle ne s’est présenté durant plusieurs minutes. Qu’à cela ne tienne, d’autres représentants du RPRC et du MLCJ sont dans le gouvernement de Firmin NGRÉBADA. Ils pourront faire le jeu de leur mouvement respectif lors des prochains pourparlers.

Rappelons que la semaine dernière, le chef rebelle Ali Darassa avait été invité par le chef de l’État Faustin Archange TOUADERA à Bangui. L’objectif de son séjour dans la capitale centrafricaine était de discuter avec les autorités du pays de l’affaire de monsieur Hassan Bouba, mais également de sceller leur entente sur le contrat d’extraction aurifère à Ndassima, dans les environs de la ville de Bakala, dans la préfecture de l’Ouaka, au centre de la République centrafricaine.

Affaire à suivre…

 

Gisèle MOLOMA

Copyright2020CNC.

Aucun article à afficher