Dernière heure : Bouar, 3 enfants tués par la foudre

Publié le 7 mai 2020 , 11:49
Mis à jour le: 7 mai 2020 12:07
Monument de paix au centre-ville de Bouar, au nord-ouest de la Centrafrique. Crédit photo : CNC
Monument de paix au centre-ville de Bouar, au nord-ouest de la Centrafrique. Crédit photo : CNC

Bouar (République centrafricaine ) – Les faits se sont produits ce jeudi 7 mai vers 13h30 au quartier Herman à Bouar, capitale provinciale de la Nana-Mambéré, située au nord-ouest de la République centrafricaine.

 

Il s’agit de 4  garçons et une fille. Leur tranche d’âge varie de 8 à 13 ans. Ils ont été frappés par une foudre d’éclair ce jeudi 7 mai vers 13h30 au quartier Herman de Bouar.

3 sont décédés sur place, tandis que les deux autres, âgés de 8 ans,   sont actuellement

Hospitalisés dans un état stable, selon les médecins traitants contactés par CNC.

D’après les informations recueillies auprès de certains témoins de la scène, ce phénomène naturel de décharge électrostatique est presque récurant à Bouar avant 2012, une année dans laquelle une vieille dame, soupçonnée d’avoir mystiquement produire ces foudres électrostatique,  avait été enterrée vivante au quartier Herman. Cependant, entre 2013-2019, aucun cas de décès lié à la fulguration n’avait été enregistré à Bouar.

Cette année, pour la première fois en 7 ans, ce phénomène naturel  semble revenir à Bouar, particulièrement au quartier Herman où trois enfants sont morts ce jour, et deux autres blessés.

Affaire à suivre.

 

Gervais Lenga

Copyright2020CNC.

Aucun article à afficher