Déclaration du Collectif sur le Forum de Brazaville

Touche_pas_a_ma_constitution

                         Déclaration du Collectif sur le Forum de Brazaville

Considérant que les crimes contre l’humanité ont été commis en République centrafricaine,

Considérant que des crimes économiques ont été commis en République Centrafricaine,

Considérant que la charte constitutionnelle interdit toutes prises de pouvoir par les armes,

Considérant que le droit à la vie est principe fondamental du droit positif.

A l’issue du sommet de MALABO, les Chefs d’Etat de l’Union Africaine ont fortement recommandés au peuple Centrafricain la tenue d’un dialogue- Centrafricain.

Depuis l’annonce de l’organisation du forum de Brazzaville qui doit se tenir avant le dialogue-inter-centrafricain, plusieurs manœuvres politiciennes veulent encore infligées à travers ce forum une nouvelle souffrance au peuple Centrafricain. Dans le but de garantir le processus de la paix et la Justice le Collectif « Touche pas à ma constitution »,une Association de défense des droits de l’homme et de la Charte Constitutionnelle, membre actif de la Société Civile recommande ce qui suit :

-La Création d’un Tribunal Pénal et Spécial pour la Centrafrique (T.P.S.C),

-Exclure toute procédure d’ Amnesty dans le processus de la réconciliation,

-Mise en place d’un accord de cessez le feu.

Enfin,le Collectif« Touche pas à ma Constitution »,dénonce le caractère non consensuel de ce forum et l’invite à l’arbitrage de la Communauté Internationale afin de faire participer sans aucune exclusion tous les acteurs.

Fait à Paris, le 14. 07. 2014

Pour le Collectif, le Coordonnateur Général.

Godfroy- Luther GONDJE- DJANAYANG.