Décès d’Idriss Déby : la France réitère son soutien au Tchad

Publié le 23 avril 2021 , 7:23
Mis à jour le: 23 avril 2021 2:45

 

Décès d’Idriss Déby : la France réitère son soutien au Tchad

 

Bangui ( République centrafricaine ) – Lors des funérailles d’Idriss Déby, le président français Emmanuel Macron a rappelé la position de la France qui est de soutenir la stabilité du Tchad qui joue un rôle clé dans la sécurité au Sahel.

La France ne laissera jamais personne, ni aujourd’hui, ni demain, remettre en cause la stabilité et l’intégrité du Tchad“, a donc déclaré le président français dans la capitale tchadienne.

Des propos qui ne sont pas passés inaperçus. Pour Emma Cailleau, la porte-parole de l’ONG Survie, cette déclaration du président français est à classer dans le registre du soutien classique de la France aux dictatures. Une situation qui perdure selon elle depuis les années 1960.

“Ces propos d’Emmanuel Macron confirment la continuité de la Françafrique dans laquelle il s’inscrit. Sur la question de l’intégrité et de la stabilité, on peut se demander si le peuple tchadien a la même perception que lui de l’intégrité et de la stabilité du pays. Depuis les indépendances c’est ce même argument qui a conduit la France à soutenir différents régimes. On voit bien que le seul enjeu réel est celui de la position de la France au Sahel. C’est une vision à court terme car les populations demandent l’alternance démocratique.”

Cérémonie d’hommage à Idriss Déby : Emmanuel Macron salue “un ami

Pour l’analyste politique Yann Gwet, la présence d’Emmanuel Macron à la cérémonie d’hommage à Idriss Déby n’est pas surprenante, bien qu’elle soit à la fois problématique et ambiguë, au vu de la manière dont les évènements se sont déroulés après l’annonce du décès d’Idriss Déby.

Une position française ambiguë.

“La France entretient des relations avec le Tchad depuis de nombreuses années, depuis au minimum les années 1990 et bien avant. Elle a des intérêts très importants au Tchad et à ce titre, il était tout à fait attendu, voire tout à fait normal, que le président français soit présent. Mais d’un autre côté, cette présence me semble problématique vu qu’elle intervient dans un contexte politique bien particulier.”

L’après Idriss Déby pour le Tchad, la France et le Sahel.

C’est dans ce contexte particulier que le président français Emmanuel Macron a toutefois appelé le Conseil militaire de transition, présidé par Mahamat Idriss Déby Itno, à promouvoir la “stabilité, l’inclusion, le dialogue et la transition démocratique”.

Avec DW français

{CAPTION}
 

Aucun article à afficher