Crise politique centrafricaine, Bozizé et Meckassoua se trouvent actuellement à Brazzaville.

Publié le 27 juin 2020 , 5:21
Mis à jour le: 27 juin 2020 5:21
bozizé à gauche et touadera à droite photos du 21 janvier au palais combinées par CNC le 21 janvier 2020
L’ancien Président de la République François Bozizé à gauche, et son ex-Premier ministre, Faustin Archange Touadera, Chef de l’État depuis 2016. Montage du CNC le 21 janvier 2020.

 

Bangui, République centrafricaine, 28 juin 2020 (Corbeaunews-Centrafrique ) – L’ancien Président de la République, le général François Bozizé, et le député du troisième arrondissement de Bangui, l’honorable Abdoul Karim Meckassoua, séjournent actuellement à Brazzaville, au Congo, depuis vendredi soir. Invités par le chef de l’État congolais Denis Sassou-Nguesso, les deux personnalités politiques centrafricaines vont devoir discuter avec le leader congolais, aussi médiateur dans la crise centrafricaine, la possibilité de décrisper le climat politique tendue dans le pays à quelques mois de la prochaine échéance électorale.

 

Après la mini tournée diplomatique au mois d’avril du chef de l’État centrafricain Faustin Archange TOUADERA à Kinshasa, en République démocratique du Congo, où il avait rencontré son homologue Félix Tshisekedi, puis à Brazzaville, où il a également échangé avec le Président congolais Denis Sassou-Nguesso, ex-médiateur dans la crise centrafricaine, c’est désormais le tour de l’ex-Président de la République, le général François Bozizé, et le député du troisième arrondissement de Bangui, l’honorable Abdoul Karim Meckassoua, de se rendre à Brazzaville, au Congo, ce vendredi 26 juin, à bord d’un jet privé affrété spécialement par le leader congolais Denis Sassou – Nguesso

Selon une source proche du ministère congolais des Affaires étrangères, l’objectif de la présence de ces  deux personnalités politiques centrafricaines à Brazzaville serait pour objectif de décristalliser l’atmosphère politique tendue en République centrafricaine après le retour discret au pays en décembre 2019, six ans après son exil en Ouganda,  du leader du parti KNK François Bozizé.

Selon des sources proches du parti KNK, créé par l’ancien Président François Bozizé, et du chemin de l’espérance, fondé par l’ancien Président de l’Assemblée nationale, l’honorable Abdoul Karim Meckassoua, le déplacement de ces deux leaders de l’opposition centrafricaine au Congo serait lié strictement aux efforts de paix menés par le chef de l’État congolais Denis Sassou-Nguesso en République centrafricaine.

Cependant, à Bangui, le voyage discret de Bozizé et de Meckassoua à Brazzaville, au Congo, a été interprété comme une nouvelle ingérence du Président Denis Sassou-Nguesso dans les affaires centrafricaines, surtout à quelques mois des prochaines élections présidentielles et législatives dans le pays.

Pour certains acteurs politiques centrafricains, c’est le fameux triangle maçonnique Sassou-Meckassoua-Le Drian qui serait à nouveau en marche.

 

Anselme Mbata

Copyright2020CNC

Aucun article à afficher