Covid-19 : «  les leaders religieux de la RCA invitent à une journée nationale de prière en famille ce samedi 4 avril.

Église catholique de Baoro, dans la Nana-Mambéré, au nord-ouest de la République centrafricaine. Photo CNC / Gervais Lenga.
Église catholique de Baoro, dans la Nana-Mambéré, au nord-ouest de la République centrafricaine. Photo CNC / Gervais Lenga.

 

Bangui ( République centrafricaine ) – Dans un communiqué diffusé sur les réseaux sociaux et dans les médias , la plateforme des Confessions religieuses de Centrafrique (PCRC) invite les Centrafricains à s’unir, ce samedi 4 avril,  à une journée nationale de jeûne et prière. « Cette journée  sera observée en vue d’implorer la miséricorde de Dieu pour empêcher la propagation du Covid-19 dans le monde et en particulier en République centrafricaine ».

 

 

« Face à la pandémie du COVID-19, la PCRC organise une journée de prière et de jeûne le samedi 4 avril 2020 »

Pour les leaders religieux centrafricains, l’objectif de cette journée est d’implorer la miséricorde de Dieu pour empêcher la propagation du virus dans le monde, mais également en République centrafricaine »

De son côté, le représentant spécial du secrétaire général des Nations unies en République centrafricaine, le sénégalais Mankeur Ndiaye, l’appel et les prières de la plateforme religieuse « ravive notre foi » en ce qu’elle exhorte par les centrafricaines et centrafricains, mais aussi tous les étrangers qui vivent en Centrafrique au respect des mesures préventives d’hygiène édictées par le gouvernement ».

“Je voudrais saisir l’opportunité de cette journée de jeûne et de prière pour magnifier la communion, la grande humilité & la forte détermination démontrées par … la plateforme religieuse en soutien au Plan national de réponse à la pandémie du COVID-19 »,  ajoute Mankeur Ndiaye, avant d’implorer les groupes armés à cesser leur violence :  “J’appelle tous les signataires de l’Accord politique pour la paix et la réconciliation en RCA à respecter leurs engagements notamment la cessation des violences, la cessation de toutes les hostilités conformément à l’appel du SG

des Nations unies Antonio Guterres”.

Du côté des autorités du pays, le chef de l’État  Faustin Archange TOUADERA et son gouvernement s’investissent eux aussi pour la réussite de cette journée de prière initiée par les leaders religieux.

 

Anselme Mbata

Copyright2020CNC.