Coronavirus (Covid-19) : la plupart des décès sont extrahospitaliers, selon le ministère centrafricain de la Santé.

Publié le 28 juin 2020 , 12:14
Mis à jour le: 28 juin 2020 12:14
La sortie d'un véhicule transportant la dépouille d'un homme suspecté du Covid-19 retrouvé mort sur son lit le 25 juin 2020 au quartier PK11. Photo CNC / Anselme Mbata.
La sortie d’un véhicule transportant la dépouille d’un homme suspecté du Covid-19 retrouvé mort sur son lit le 25 juin 2020 au quartier PK11. Photo CNC / Anselme Mbata.

 

Bangui, République centrafricaine, 28 juin 2020 (Corbeaunews-Centrafrique ) – D’après le ministre centrafricain de la Santé et de la Population, Docteur Pierre Somsé, la plupart des décès dus au nouveau coronavirus enregistrés en RCA ont eu lieu en dehors de l’hôpital,

 

À ce jour, la RCA a signalé 45 décès sur les 3.429 cas détectés. Parmi les décès, seulement huit cas ont été déclarés dans les services de santé, tandis que ceux qui meurent des suites du COVID-19 en dehors des hôpitaux sont comptabilisés au moment où leurs dépouilles sont placées dans les différentes morgues de la capitale centrafricaine Bangui, selon le magazine Xinhua qui a rapporté les propos du ministre centrafricain de la Santé.

Évoquant le profil des personnes décédées du nouveau coronavirus, docteur Pierre Somsé a décrit la plupart d’entre elles comme souffrant de maladies chroniques telles que l’hypertension, le diabète, la drépanocytose, le VIH/sida, la tuberculose, etc.

Mais l’un des gros problèmes du Covid-19 à ce jour en RCA, principalement à Bangui, c’est le transport des cadavres des personnes infectées du nouveau Coronavirus depuis le lieu de leur décès jusqu’à la morgue, si celui-ci est survenu en dehors du système hospitalier. Dans la plupart des cas que CNC a pu enregistrer, ce sont les proches des malades décédés du Covid-19 qui transportent eux-mêmes les dépouilles des victimes jusqu’à la morgue sans aucune protection recommandée par l’OMS (Organisation mondiale de la santé).

Interrogés par CNC, la plupart des proches des victimes expliquent qu’ils n’ont plus de choix, car ils auraient contacté en vain le numéro spécial 4040, la police, la gendarmerie, y compris la croix rouge.

Depuis l’apparition du premier cas de COVID-19 en RCA le 14 mars, 699 malades ont été guéris, selon le service sanitaire du pays.

 

Avec: Xinhua

Aucun article à afficher