Chaleur extrême : la ville de Bangui frappée par une canicule

Publié le 8 avril 2021 , 2:31
Mis à jour le: 8 avril 2021 2:31
rondpoint centre-ville avec l'affiche de dologuelé au coin
La ville de Bangui,capitale de la République centrafricaine, le 13 décembre 2020. Photo CNC / Gisèle MOLOMA

 

Bangui, République centrafricaine, jeudi, 8 avril 2021, 08:25:03 ( Corbeaunews-Centrafrique ). Ça ne vous a pas échappé. Il va faire encore très chaud la semaine prochaine. Alors que dans la capitale centrafricaine Bangui,  les thermomètres risquent de s’affoler  avec des températures  encore plus chaud que d’habitude. Quelles sont les conséquences sur la santé ? Comment faire pour s’adapter ?

 

Depuis plus de deux semaines, le temps est caniculaire à Bangui. Soleil  ardant le jour, chaleur intense la nuit,  beaucoup des personnes supportent très mal  ce climat. Certaines personnes que nous avons rencontrées expliquent  leur quotidien pendant cette période.

« On ne se sent pas bien parce qu’il y’a tellement de chaleur. On est vraiment coincé. On ne peut pas faire ce qu’on faire parce qu’on transpire », explique un habitant de la capitale.  Un autre ajoute que « tout le monde ne se sent pas bien. On n’est mal à l’aise, peut-être on assiste à un changement de climat . C’est pourquoi il fait trop chaud la nuit comme le jour ».

Que faut-il pour se sentir bien pendant cette période de chaleur,  conseil de la docteur Marthe  Kirima, chef de service  de la promotion  pour la santé  au ministère de la Santé :

«  Que ça soit la nuit ou le jour,  ce qui est conseillé, ne pas porter des vêtements trop serrés.  Portez des vêtements assez amples,  et ça doit être au coton. Maintenant quand il faut très chaud comme ça, ça fait beaucoup des victimes. Il est donc recommandé  d’avoir de l’eau à portée de main, et de boire régulièrement. Il est aussi recommandé de dormir la nuit la fenêtre ouverte s’il y’a des grilles. Ça doit permettre à l’air de circuler dans la maison ».

De leur côté, les nutritionnistes  parlent du choix des aliments. Docteur Jean-Christ Amedé

Madika, biochimiste Nutritionniste :

« Pour éviter les effets  de chaleur, peut être pas trop de gras,  pas trop de sucré, et   peut être pas trop de salé. Vous pouvez consommer  autant de légumes que possible, autant de fruit que possible. Ne pas faire le surcharge de l’organisme pour lui donner l’occasion de s’exercer. La chaleur pousse souvent à la consommation de boissons alcoolisées. Là ça représente un très grand danger ».

Cette période de chaleur augmente le calvaire des patients. Le sort des personnes souffrant de diabète  , hypertension,  cardiaque ou encore le asme  est à déplorer puisque les systèmes de climatisation  sont de plus en plus défaillants dans les hôpitaux.

 

Par Prisca VICKOS

Journaliste rédactrice

Alain Nzilo

Directeur de publications

Tel/ WhatsApp : +1 438 923 5892

Email : alainnzilo@gmail.com

 

 

Aucun article à afficher