Centrafrique : viol sur mineur, un homme séquestré et tué à Bria par les FPRC.

Publié le 8 juillet 2019 , 5:32
Mis à jour le: 8 juillet 2019 5:32
Des rebelles du FPRC à Bria en mai 2019. Crédit photo : Moïse Banafio / CNC.

 

Bria (République centrafricaine) —Un homme d’une cinquantaine a été séquestré puis torturé à mort après avoir été accusé de viol par ses voisins.

 

Selon le commandant de compagnie de la gendarmerie du FPRC de Bria, le principal présumé auteur de cet acte criminel serait le voisin de la victime dénommé Monsieur Oumar, un ex-combattant du FPRC reconverti au chauffeur routier depuis plusieurs mois.

Selon nos informations, la victime, un homme d’une cinquantaine que nous surnommons Hissen, aurait violé la fille adoptive de Monsieur Oumar dans la matinée du samedi 6 juillet dernier.

Informé de la nouvelle dès son retour à la maison, Monsieur Oumar n’a pas digéré l’acte présumé de son voisin Hissen qu’il a immédiatement mis la main dessus vers 14 heures.

Séquestré durant une heure, Monsieur Hissen a été complètement torturé à fond avant d’être remis aux gendarmes du FPRC qui l’ont par la suite attaché avec une corde et torturé encore et encore.

Sachant que leur victime va probablement mourir dans les prochaines minutes, ils l’ont transporté dans un état presque mortel à l’hôpital vers 15 h 30.

À l’arrivée, le médecin ne fait que constater sa mort clinique avant de remettre le corps à sa famille.

Informées de la nouvelle, les forces de la Minusca se sont rendues à la brigade de la gendarmerie du FPRC pour mettre la main sur les présumés responsables de cet acte criminel, mais ces derniers ont complètement décliné leur responsabilité dans la mort de Monsieur Hissen, expliquant au passage que seul Monsieur Oumar serait responsable de son acte devant la loi.

Contacté par CNC, Monsieur Oumar se dit encore en voyage. Et donc il est plus difficile pour lui de répondre à notre préoccupation.

Par ailleurs, la délégation ministérielle conduite par Monsieur Hassan Bouba, conseiller spécial du chef de l’État et Coordonnateur de l’UPC vient de quitter Bria ce lundi 8 juillet pour Bangui après 48 heures de visite sur place. L’objectif de la mission serait de négocier avec les chefs militaires du FPRC sur les conditions du démantèlement des barrières illégales du groupe dans la région du nord conformément à la clause de l’accord de paix de Khartoum signé le 6 février dernier.

 

Copyright2019CNC.