Centrafrique : Ville de Zémio à feu et à sang

Publié le 30 juin 2017 , 6:54
Mis à jour le: 30 juin 2017 6:54

Centrafrique : Ville de Zemio à feu et à sang

Les miliciens Anti-Balaka en Centrafrique
Les miliciens Anti-Balaka en Centrafrique

Bangui, le 30 Juin 2017

Par : Gisèle MOLOMA, CNC.

Encerclée par les anti-balaka depuis plus d’un mois après l’attaque meurtrière sur les quartiers musulmans de Bangassou, la ville de Zémio, située aussi dans la région, vient d’être attaquée ce matin.

Selon notre correspondant dans la région joint par la Rédaction, cette attaque fait suite aux disputes intercommunautaires du début de la semaine entre les musulmans et chrétiens de la ville autour d’une moto que les renforts des anti-balaka basés non loin de Zémio, sont arrivés pour secourir, d’après leurs dires, leurs frères en difficulté dans les disputes.

Pour l’heure, des tirs à l’arme lourde et automatique se poursuivent et aucun bilan n’est encore disponible.

Rappelant que la ville de Zémio fait partie des villes où la paix et la cohésion sociale entre les communautés étaient au beau fixe. Et face à la menace d’attaque de cette ville, une dizaine des soldats FACA y sont déployés. Mais l’objectif poursuivi par les anti-balaka n’est autre que la paix. D’où ces manipulation et instrumentalisation des uns contre les autres et la poursuite de cette guerre fratricide.

Il est grand temps que la Communauté internationale et le gouvernement de Bangui passent des paroles aux actes pour sauver ce qui reste. Aujourd’hui c’est Zémio, demain ça sera une autre ville comme Paoua où vivent en harmonie les deux communautés.

Plus de détail dans nos prochaines publications.

Copyright@2017CNC.