Centrafrique : Un corps sans vie retrouvé dans Bangui

Publié le 19 octobre 2019 , 3:34
Mis à jour le: 19 octobre 2019 3:34
Ville de Bangui. Crédit photo : Mickael Kossi / CNC.
Ville de Bangui. Crédit photo : Mickael Kossi / CNC.

 

 

Bangui (République centrafricaine)| CNC – Un corps sans vie a été repêché très tôt ce matin aux environs de 5 heures dans le 4ème arrondissement de Bangui dans un puisard derrière une maison d’habitation en face du Centre Protestant pour la Jeunesse (CPJ). De personnes rencontrées sur place après le transfert du corps à la morgue de l’hôpital communautaire, indiquent que la victime prénommée Guy, connue sous le sobriquet de Maranatha, habite le quartier Boy-Rabe.

 

Des personnes rencontrées sur les lieux du drame et unanimement, elles indiquent que trois personnes présumées auteures de ce crime sont actuellement entre les mains de la police du 4ème arrondissement qui, aussitôt alertée de la situation, s’est déportée sur  les lieux, pour non seulement  repêcher le corps mais procéder également à l’arrestation de certaines personnes dans les périmètres du crime pour nécessité d’enquête, a précisé un agent de la police qui ne souhaite pas faire de commentaires à la presse.

 

« L’un d’entre eux est passé aux aveux, en affirmant qu’ils ont assommé la victime avec un bâton avant de le jeter dans le puisard. C’est la police du 4ème arrondissement qui a procédé au repêchage du corps », explique le policier.

« A son retour, ils l’ont interpelé afin de les aider à transporter des sacs de ciments dans cette clôture. Une fois arrivée sur les lieux,  le temps de garer sa moto et d’entrer dans la concession, ils lui ont assaini un coup de bâton au niveau de la tête et dans le dos.  Pour dissimuler le corps, ils l’ont jeté dans le puisard derrière la maison. La sentinelle était arrêtée ainsi qu’un des bandits qui habite ici », a relaté un jeune homme qui suivait la scène à distance.

« Nous avons reçu les informations aux environs de 5 heures. La victime habite à Boy-Rabe, il n’est pas conducteur de mototaxi c’est sa moto personnelle et il est âgé d’une trentaine d’année », témoigne un de ses proches.

En dehors de ces quelques éléments, certaines personnes ont affirmé que « la victime revenait de la boulangerie », ont-elles indiqué.

L’acte s’est produit aux environs de 4 heures du matin dans cette clôture à côté de la base logistique du Programme Alimentaire Mondial (PAM) en face du Centre Protestant pour la Jeunesse.

 

Cédric Wa-Gomba

Copyright2019CNC.