Centrafrique : tentative d’intimidation des journaliste de la radio Notre Dame

Publié le 30 mai 2019 , 8:11
Mis à jour le: 30 mai 2019 8:11
Rondpoint du 4e arrondissement de Bangui. Credi photo : Mickael Kossi /CNC.

 

 

RADIO NOTRE-DAME COMMUNIQUE

 

La Direction de la radio Notre Dame, « la voix de l’espérance » porte à l’opinion publique les faits suivants vécus et rapportés par un auditeur (dont elle tait le nom pour sa sécurité)

« Le samedi 25 mai 2019 vers 16h30mn en sortant de la concession de la radio Notre Dame, j’aperçois un véhicule 4×4 de marque V8 non immatriculé, couleur noire avec vitre fumée qui me coince presque devant l’entrée du centre pastoral « Communauté Arbre de vie », (à côté de la radio).

Les gens sont qui sont dans le véhicule baissent les vitres en dessous de leurs têtes, et l’homme au volant me demande si je travaille à la radio Notre Dame. Ce a quoi je réponds non et leur dit que je suis venu déposer un souhait d’anniversaire. Les autres passagers insistent. L’un d’eux dit qu’il faut fouiller mon sac, mais un autre s’y oppose : « il dit qu’il ne travaille pas à la radio comment on peut fouiller son sac? »

Un autre encore me dit encore : « va dire au personnel de radio Notre Dame que comme c’est eux qui disent la vérité là, on va les frapper dur et dit à Koyassake qu’on l’aura… ». Après quoi, ils rementent les vitres et s’en vont ».

 

La Direction de Radio Notre Dame note que ces faits et ces propos sont des menaces évidentes orientées vers les journalistes de cette station. Par conséquent, elle tient à dénoncer sans ambages toute tentative d’intimidation à l’endroit des journalistes de la station et tout autre média.

 

Radio Notre Dame, « La voix des sans voix » et « présence d’Église » poursuivra l’engagement qui est le sien depuis bientôt 25 ans au service de toute la nation centrafricaine et ceci, dans le respect de sa ligne éditoriale et dans les conditions fixées par l’article 15 de la Constitution de la République centrafricaine.

 

Fait à Bangui, le  30 mai 2019.